Né en 1991 au Bénin, journaliste et membre de la Croix-Rouge, Jean-Patrice Dako est doctorant en littérature générale et comparée à l’Université de Perpignan Via Domitia (l’UPVD). Il est l’invité du CML vendredi, à l’occasion d’une rencontre littéraire, en présence de Monseigneur Nobert Turini.

-« L’humanité devra mettre un terme à la guerre, ou la guerre mettra un terme à l’humanité », disait le président John Fitzgerald Kennedy. L’incipit avant-gardiste de ce roman de Jean-Patrice Dako, Les rescapés de l’indifférence, nous donne la primeur des récits très acerbes et réalistes d’un monde déchiré, enclin à un imminent déclin si aucune action n’est faite de la part des peuples en conflits et de la part des oligarques qui manifestent graduellement un effroyable cynisme à l’égard du monde. En effet, ce roman retrace différentes mésaventures de plusieurs enfants rescapés de guerre, de maltraitance, de terrorisme et bien d’autres vécus très choquants en Afrique en particulier. Jean-Patrice Dako remet en question la représentation idyllique que nous nous faisons souvent des enfants : êtres innocents, vulnérables, immatures, simples.

La guerre entraîne mort et destruction, directement et indirectement. Et les enfants ne sont pas épargnés. Ainsi, les conflits armés en Afrique auraient été à l’origine de 5 millions de décès chez les moins de 5 ans sur 20 années. En cause, la violence directe des combats, mais aussi les conséquences sanitaires et sociales sur les communautés. Les conflits armés ont de bien nombreuses autres conséquences sur la vie des populations. Les maladies infectieuses, la malnutrition, le manque d’accès à l’eau potable et à des sanitaires salubres ainsi que des soins maternels défaillants portent un poids non négligeable dans ce drame. Une démocratisation du corps politique en Afrique serait peut-être la solution envisageable pour endiguer la violence d’une jeunesse impatiente et frustrée. Jean-Patrice Dako a écrit un livre touchant sur l’enfance, la mort et le souvenir.

 

 

 

Vendredi 11 octobre, à 18h.- Hôtel Pams. Rencontre avec Jean-Patrice DAKO, doctorant en Littérature générale et comparée à l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD), pour la présentation et la dédicace de son roman « Les rescapés de l’indifférence » paru aux éditions Plurielles (salon Jean d’Ormesson · Hôtel Pams · 18 rue Émile Zola · Perpignan).