Mardi 8 mars 19h10

Le Silence de la mer

Jean-Pierre MELVILLE, France, 1949, 1h26 

Pendant l’Occupation, un vieil homme et sa nièce sont contraints de loger un officier allemand. C’est un intellectuel, féru de culture française, qui croit à un rapprochement des deux nations, au nom des affinités esthétiques et spirituelles. Chaque soir, il vient parler à ses hôtes forcés, qui ne répondent jamais…

Melville lit Le Silence de la mer en 1942 à Londres et il en est bouleversé. Après la guerre, il décide de se consacrer à sa vocation de cinéaste qu’il proclame depuis l’âge de six ans et souhaite adapter immédiatement le livre.

Du récit de Vercors, Jean-Pierre Melville, ancien combattant des Forces françaises libres, a fait un magnifique poème visuel, où l’hiver n’en finit pas de la présence allemande, une tragédie en vase clos où, dans le silence, le coeur obsédant d’une horloge bat comme un signe du destin.

Sc. : Jean-Pierre Melville d’après la nouvelle de Vercors
Image : Luc Mirot, André Villard puis Henri Decaë
Int : Howard Vernon, Nicole Stéphane, Jean-Marie Robain…

 

 

Jeudi 10 mars 19h10

Léon Morin prêtre

Jean-Pierre MELVILLE, France, 1961, 1h44

Durant l’occupation, dans une ville de province, la jeune veuve de guerre d’un juif communiste, mère d’une fillette, défie un prêtre sur le terrain de la religion. Certaine de sa rhétorique, elle est pourtant déconcertée par les réponses du jeune prêtre qui de surcroît est séduisant…

Léon Morin prêtre est l’histoire d’un duel, d’une confrontation entre une femme fascinée par la beauté, voulant à tout prix affirmer sa non- croyance, et un prêtre, intelligent et moderne, qui l’amène petit à petit à des débats théologiques, puis à la conversion.

Sc. : Jean-Pierre Melville d’après le roman homonyme de Béatrix Beck
Image : Henri Decaë
Int : Jean-Paul Belmondo, Emmanuelle Riva, Irène Tunc, Christine Sangredin, Nicole Mirel…

Le cinéma le Castillet propose deux films de Jean-Pierre Melville dont « Le Cercle rouge ».