(Communiqué)

 

 

-« Depuis plus de deux mois maintenant le collectif « Charriots solidaires » organise des collectes et des distributions en faveur des étudiants les plus précarisés.

Nour Loisel et Metisse Désiles a l’origine de cette initiative se démènent en silence pour animer un groupe de bénévoles. Cette action de solidarité, qu’En commun 66 a rejoint dès le début, a permis a plusieurs centaines d’étudiants de pouvoir se nourrir correctement.

En commun 66 appelle les élus à organiser un plan de sécurité alimentaire d’urgence pour les plus précaires, dont les étudiants, qui sont obligés d’avoir recours à la charité. Il est inadmissible qu’en France en 2021 toutes les villes doivent s’appuyer sur les bénévoles et sur les dons des particuliers pour nourrir leurs jeunes.

Un revenu étudiant doit être immédiatement mis en place pour permettre aux plus précaires de subvenir à leurs besoins vitaux.

En cette période compliquée les métiers du lien doivent aussi être valorisés et pérennisés et les salaires des AESH, des aides à domicile, AVS, assistantes maternelles, animatrices périscolaires, augmentés de manière significative.

Lors des élections locales de juin, les candidats d’En commun 66 seront mobilisés pour défendre ces propositions et se présenteront pour alerter et sensibiliser sur ces problèmes liés au non respect de la dignité humaine ».