Communiqué de presse.

 

« Pour un système de retraites universel :
La Conf’ appelle à rejoindre les manifestations du 5 décembre

Solidaire avec l’ensemble des travailleurs et travailleuses, la Confédération paysanne participe à la convergence du mouvement social et appelle à rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites, en participant aux manifestations du 5 décembre. Nous nous battrons pour un système de retraite par répartition solidaire et équitable, où chacun-e cotise selon ses moyens et perçoit selon ses besoins.
Le système des retraites agricoles est à bout de souffle si tant est qu’il ait déjà respiré. Il reproduit les inégalités de la vie active et conduit à des retraites misérables en particulier pour les femmes et retraité-e-s d’outre-mer. C’est pourquoi nous revendiquons dès aujourd’hui une revalorisation des pensions les plus basses : pas de retraite en dessous du seuil de pauvreté (1 015€) !
Le futur système de retraite doit garantir l’égalité entre les femmes et les hommes, instaurer une retraite plancher quel que soit le parcours professionnel et un plafonnement des plus grosses pensions. Pour être à la hauteur de nos ambitions, il est temps de stopper l’évasion sociale et fiscale qui affaiblit le financement de notre protection sociale.
La précarité des retraité-e-s agricoles est le reflet de celle des actifs et actives. Se battre pour nos droits sociaux, c’est se battre pour de meilleurs revenus pour les paysan-nes. Un système de retraite universel et équitable est un des fondements du combat de la Confédération paysanne.
Rendez-vous ce jour à 10h 30 Perpignan, place Catalogne ».

 

//////////     //////////     //////////     //////////

 

Communiqué de presse.

 

« Grève du 5 décembre 2019

Au moment où les parlementaires gaudillots de la majorité présidentielle jouent les gorges chaudes dans un réflexe pavlovien et que la presse mainstream leur emboîte le pas pour vendre le projet de réforme des retraites du Gouvernement, les salariés du privé et les agents de la fonction publique s’apprêtent à se mobiliser le 5 décembre. Leur motivation ? Ils ne souhaitent pas être les dindons d’une farce libérale qui n’a que trop duré

 

Contrairement à ce que veut nous faire croire le Gouvernement cette réforme n’est pas juste, et ne concerne pas uniquement une classe de soi-disant privilégiés voulant conserver leurs régimes spéciaux. Pour faire simple il sera demandé aux travailleurs de travailler plus longtemps mais avec une pension de retraite moindre en comparaison avec le régime actuel. Le sujet de crispation, et sans doute le plus opaque pour l’instant, est la mise en place du système par point. Un point qui sera indexé sur les marchés financiers et dont seul le Gouvernement aura la mainmise, ce qui se traduit par la fin du paritarisme et la mise en place d’une politique de pilotage budgétaire indexée sur les convergences économiques et monétaires. L’objectif non avoué est évidemment la réduction de la dépense publique et pourquoi pas à long terme la mise en place généralisée d’un système de retraite par capitalisation ».

Llorenç Perrié Albanell