Communiqué

 

« Le CAUS’66 (Collectif Associatif Usagers de la Santé), présidé par Alain Bobo, a travaillé sur le Ségur de la santé qui doit participer à refonder notre système de santé, sur la simplification et l’organisation quotidienne de l’hôpital, ainsi que sur le rôle important que joue le monde associatif auprès des usagers, soit encore près de 300 acteurs du monde de la santé : acteurs institutionnels, élus, représentants des usagers, Agences régionales de santé (ARS), Assurance maladie, ordres professionnels, représentants des établissements et employeurs du secteur sanitaire et médico-social, syndicats hospitaliers, syndicats de praticiens et professions paramédicales libéraux, représentants des étudiants et jeunes médecins, représentants des transporteurs sanitaires, conseils nationaux professionnels et collectifs hospitaliers…
Un regroupement national de RU (Représentant des Usagers) pour compléter le texte du Comité Interministériel du Handicap (CIH).
Quatre piliers constituent cette étude :
-Le CAUS’66 et la FNMDU (Fédération Nationale Maison Usagers) sont concernés par deux d’entre eux ;
-Le pilier 3 : simplification et organisation quotidienne de l’hôpital ;
le pilier 4 : territorialité et système de santé.
Ces documents sont présentés aux 120 référents du Comité Interministériel du Handicap (CIH) pour la simplification et l’organisation quotidienne de l’hôpital et le rôle important que joue le monde associatif auprès des usagers ont été remis lundi 15 juin au Ségur ».

 

Alain Bobo, président du CAUS’66