Si la déception doit être immense parmi celles et ceux qui avaient engagé un combat louable et respectable pour que la nouvelle Grande Région « Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée » soit à l’avenir plutôt dénommée « Occitanie/ Pays Catalan », en revanche, dans les milieux sociaux-économiques du département des Pyrénées-Orientales, on se réjouit grandement de la décision des Sages du Conseil d’Etat : « de siffler la fin de la récréation qui met un terme définitif aux exigences d’une minorité politique, davantage soucieuse d’entretenir une identité passéiste, plutôt que de l’enrichir dans la prospérité au travers des nouveaux défis mondiaux soulevés par la révolution numérique »

En effet, les dirigeants d’entreprises des P-O sont dans leur majorité davantage convaincus par le drapeau « Pyrénées-Méditerranée » que par celui du « Pays Catalan » qui, toujours selon eux, renvoient chez nos voisins du sud, à Gérone et Barcelone : « Vu de Paris, Bruxelles, Londres, et même de Madrid !, le Pays Catalan c’est Barcelone et par Perpignan ».