(Communiqué)

 

 

 

Cent ans de presse syndicale CGT dans les Pyrénées-Orientales

 

-« La presse est le seul moyen de propager l’idée et l’engagement syndical tout en faisant connaitre les revendications ouvrières » déclara, en 1892, le secrétaire de la Bourse du Travail de Perpignan au cours du débat sur la création d’un journal syndical. Ainsi, dès son origine, le mouvement ouvrier avait-il pris conscience de l’importance de la communication, à la fois comme moyen de formation, d’information et de vecteur des luttes.

En parallèle à la diffusion des journaux édités par la Confédération (Le Peuple, La Vie Ouvrière, Ensemble…) et par les fédérations (Le Travailleur du Sous-Sol, La Tribune du travailleur de la route…), les militants de l’Union Départementale des Pyrénées-Orientales, de l’Union locale de Perpignan et des syndicats (des cheminots, des Poupées Bella, des ouvriers de la constructions …) se sont investis dans la tâche complexe de la rédaction de journaux et de bulletins.

Aussi, l’Institut d’Histoire Sociale CGT organise-t-elle une journée d’étude, le vendredi 13 mai 2022, à partir de 14H, à l’amphi 5 de l’Université de Perpignan (entrée par le chemin de Passio vella). Au cours de cette rencontre animée par l’historien Georges Sentis, des militants évoqueront :
– la diffusion des publications nationales de la CGT,
– les publications de l’UD et des UL,
– les publications des sections syndicales et des syndicats.

Cette plongée dans le passé et le présent de la presse syndicale sera aussi l’occasion de s’interroger sur l’évolution de la propagande syndicale et sur les limites de l’utilisation d’internet dans la communication tant en direction des adhérents que de l’ensemble des travailleurs.

A 17H 30, à la bibliothèque universitaire Droit – Lettres, sera inaugurée une exposition consacrée à la fois à la Bourse du Travail de Perpignan et à un siècle de presse syndicale CGT dans notre département ».