C’est une légitime revendication régulièrement exprimée par les citoyens des Pyrénées-Orientales : à savoir le montant des indemnités de fonction, des « jetons » de présence, encaissés par les élus chargés de les représenter dans les instances départementales publiques, qu’il s’agisse de collectivités locales, territoriales, d’intercommunalités ou, autres exemples : du SYDETOM’66, du SYDEEL, de SIVU, du Centre de Gestion, de l’Association des maires, de District, etc.-etc.

A défaut de répondre précisément à cette requête, les fantasmes médiatiques alimentent la suspicion dans l’opinion publique qui exige désormais une transparence exemplaire ; après tout, chacun en conviendra, il s’agit bien d’argent public, de l’argent du contribuable. En trois mots : avec nos impôts.

Nous connaissons le montant de travaux entrepris par une collectivité publique, quelle que soit le type de construction, alors pourquoi ne connaitrions pas les « salaires » de nos édiles ou de celles et ceux censés nous représenter ? Il n’y a rien de populiste dans cette démarche. Combien gagne, par exemple, un élu qui cumule à la fois des fonctions de maire d’une commune, président d’une intercommunalité, président ou vice-président d’un Syndicat ?… Touche-t-il vraiment le jackpot ?

Il n’est pas question de dévoiler ici le montant de leur retraite (qui s’ajoute d’ailleurs à leurs émoluments), mais bien de connaître le montant total des indemnités publiques qu’ils perçoivent au nom du Citoyen.

La nouvelle gouvernance du Syndicat départemental du traitement et du transport des ordures ménagères des Pyrénées-Orientales a décidé de jouer la carte de la transparence. Son président, Fernand Roig – qui ne cumule pas d’autre mandat, lui – a précisé jeudi dernier, lors du premier Comité syndical de sa nouvelle gouvernance, les indemnités brutes* (le net étant bien sûr nettement en deçà), perçues par les membres du conseil d’administration : président, 1er vice-président et dix vice-présidents (sachant que le SYDETOM’66 couvre la totalité du territoire départemental des P-O).

L.M.

*Indemnités de fonction en BRUT :

IB 1027 = 3 889,40 €

Président : 37,41 % (indemnité maxi) = 1 455,02 € brut

1er Vice-Président : 18,70 % (indemnité maxi) = 727,32 € brut

Vice-Présidents : 13 % (répartition faite / 10 VP, en fonction de ce qu’il reste de l’enveloppe globale lorsque l’on a enlevé l’indemnité du Président et du 1er VP) = 505,62 € brut