(Communiqué)

 

-« La fausse bonne idée « du revenu universel ». Comme vingt-quatre autres présidents (es) de départements, Hermeline Malherbe (PS) milite pour « un revenu de base/universel »

 

 

Une idée soutenue par la gauche pour pallier la précarité suite au, COVID–19. Cette proposition n’est qu’un aveu de faiblesse, surtout pour notre territoire. La situation de pauvreté et de chômage en Pays Catalan est antérieure à la pandémie. Notre présidente a la mémoire courte… nous étions sur le podium des mauvais chiffres du chômage.

Le Conseil Départemental ayant la compétence du RSA, a oublié que le « A » signifie activité, et que la politique d’insertion est bien trop minimaliste.

Le mouvement #AgissonsPaysCatalan défendra une autre perspective pour les élections départementales, valoriser les emplois du département en situation de pénurie de main d’œuvre, mais aussi de mettre « le paquet » sur la formation, car nous manquons de personnes qualifiées.
Nous souhaitons aussi que les bénéficiaires du RSA puissent le cumuler pendant trois mois avec un contrat durable, pour inciter à la reprise de l’emploi. Ce qui est déjà fait dans l’agriculture sur des contrats trop courts. Nous préférons le généraliser à d’ autres secteurs « en pénurie » avec des contrats durables.
En 1999, déjà, le socialiste Christian Bourquin, lui, s’était penché sur ces questions pour inciter à la reprise de l’emploi.

Plusieurs expérimentations ont été tentées pour le « revenu universel » sans réel succès, la plus connue en Finlande. Entre 2017 et 2018, 2 000 Finlandais ont participé à ce dispositif, mais la conclusion est sans appel : le mécanisme social s’est peut-être avéré efficace pour améliorer le bien-être et l’état de santé des bénéficiaires, mais pas pour la réinsertion sur le marché du travail. Ce projet a été ensuite abandonné en 2019.

Le mouvement #AgissonsPaysCatalan regrette que Madame Malherbe ajoute de « la misère à la misère » et ne se penche pas sur de réelles solutions ».

#AgissonsPaysCatalan
www.agissons.org |