Cette école, qui mêle arts martiaux traditionnels (Kung Fu Shaolin, Chi Kong) et pratique du sabre de lumière, participe régulièrement à plusieurs conventions dans le sud de la France pour présenter le savoir-faire de leur académie à travers des combats chorégraphiés et des démonstrations improvisées. Leurs compétences sont reconnues en France mais aussi à l’international puisqu’ils viennent d’être invités à participer à la Comic Con de Bruxelles qui aura lieu en mars 2019.

Mais c’est dans un tout autre domaine que les Gardiens viennent de s’illustrer puisque l’un des projets qui leur tient à cœur depuis deux ans vient d’aboutir. Depuis deux ans, ils travaillent à la création d’un univers étendu qui a vocation à devenir le point d’ancrage dans la fiction de leur histoire et des valeurs que l’académie souhaite promouvoir à travers la pratique de leur sport, qui doit beaucoup à la philosophie et aux enseignements des arts martiaux.

Une première nouvelle, « les chroniques de Statera : origines » va être publiée dans les prochains jours, dans un recueil de nouvelles (Le Sacrifice, éditions Fantasy-Edition.rcl, 235 pages) pour laquelle les auteurs Sylvain Morel et Lionel Sanchez, membres des Gardiens de la Force, ont été primés lauréats du Prix Méditerranée du récit Fantasy 2018, qui sera remis le 9 juin lors du Festival Méditerranée du polar et de l’aventure au Barcarès. Le festival et le prix sont notamment parrainés par le Centre Méditerranéen de Littérature (CML) dont André Bonet est le président.

Une belle récompense et une grande fierté pour les lauréats qui ne comptent pas en rester là : la suite en actuellement en cours d’écriture tout comme le projet éditorial qui continue à avancer dans la perspective du transmédia, où comment étoffer ce riche univers qui se met en place à travers plusieurs médias comme la vidéo ou la scène.

https://fr-fr.facebook.com/LesGardiensdelaForce/