Les aides à l’apprentissage seront prolongées « au moins jusqu’à la fin de l’année », a annoncé le ministre du Travail, Olivier Dussopt

 

La prime s’élève à 5 000 euros pour un mineur et 8 000 pour un majeur. De leur pérennité dépend en effet l’objectif de passer de 730.000 à 1 million de contrats signés par an d’ici à la fin du quinquennat. Jérôme Montes, directeur de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Pyrénées-Orientales, salue « cette annonce qui fait suite aux propositions formulées par les Chambres de métiers de l’artisanat au moment de la crise et figure d’ailleurs parmi les priorités que nous défendons auprès des candidats aux élections législatives. Cette mesure est cohérente au regard de l’objectif que s’est fixé le gouvernement, à savoir porter à un million le nombre de contrats d’apprentissage signés. Au moment où certains secteurs manquent de bras, l’apprentissage connaît une expansion record grâce à la réforme de 2018 et aux aides du plan de relance, au point de peser de plus en plus dans l’emploi ».

 

Jérôme Montes poursuit : « L’essor de l’apprentissage explique une grande part de la baisse du chômage. Cet objectif, la chambre de métiers et de l’artisanat prendra toute sa part pour l’atteindre afin d’amplifier encore la dynamique engagée ces dernières années au bénéfice de l’insertion des jeunes dans l’emploi et des chefs d’entreprises qui font le choix de former par apprentissage. Dans les Pyrénées-Orientales ces aides ont déjà permis d’accroître les effectifs d’apprentis dans nos centres de formation de 9% en 2021. Alors que notre campus des métiers prépare la rentrée 2022, cette annonce est une très bonne nouvelle. Nous portons également une attention particulière à la réduction du nombre de rupture de contrats avec la mise en place, notamment, d’une médiatrice de l’apprentissage au sein de la Chambre de métiers et de l’artisanat. Aujourd’hui plus que jamais l’apprentissage reste un investissement pour l’avenir de notre jeunesse et notre économie ».

 

Jérôme Montes.