Lors de la traditionnelle Fête américaine, à Argelès-sur-Mer, qui a lieu le week-end de Pâques et qui inaugure l’ouverture de la station balnéaire pour la saison estivale…

 

 

D’un avis unanime, les professionnels de l’économie touristique des P-O affichent un premier bilan des plus positifs pour entamer la saison estivale aux lendemains du week-end de Pâques qui, traditionnellement, sur le sol roussillonnais, donne le tempo et l’ambiance avec l’ouverture, notamment, des stations balnéaires…

 

Pour Laurent Gauze, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Pyrénées-Orientales (CCI’66), chef d’entreprise, « c’est là une saison qui démarre sur les chapeaux de roues ! Signe d une véritable attractivité de notre territoire : le week-end de Pâques a été historique du dire même de nombreux professionnels du tourisme ».

Il poursuit : « Un climat favorable grâce à une météo clémente, affichant des températures largement au-dessus des moyennes de saison, n’est certes pas étranger à l’affluence constatée. Des touristes arrivés en quantité et en qualité d’Allemagne, de Belgique, du Royaume-Uni, de Suisse, mais également et surtout une clientèle de proximité restée fidèle malgré l’actualité, venue aussi bien de toute la région Occitanie que d’Espagne. Toute la côte catalane, l’ensemble de notre littoral, a été irrigué par cette manne touristique, du Barcarès jusqu’à Cerbère, en passant par Canet, Argelès et Collioure. Sans oublier bien sûr Sainte-Marie, Torreilles, Saint-Cyprien, Port-Vendres et Banyuls. Perpignan n’a pas été en reste non plus avec le retour dimanche dernier, en centre-ville, de la Fête du Cava, rue Paratilla ; un grand moment de convivialité, le genre de rendez-vous qui apporte un plus et une notoriété incontestables s’agissant de montrer le sens d’une certaine hospitalité festive ! Tout l’arrière-pays, Cerdagne-Capcir et Vallespir en tête ont aussi été encouragés par ce climat et l’affluence qui en a découlé, pendant la Semaine sainte et en période de vacances scolaires. Même nos marchés de plein vent, situés aux quatre coins du territoire, ont retrouvé de la couleur, de l’enthousiasme, leur nécessaire attractivité, dans une proximité identitaire assumée… Tout cela concourt à stimuler l’économie locale. Dans tous les cas, saluons un démarrage qui ne peut que réjouir les professionnels du tourisme dans notre département… et dont la CCI ne peut que se féliciter, présage d’une saison estivale des plus encourageantes. En tout cas, c’est le voeu que je formule ! ».

De son côté, Brice Sannac, président départemental de l’Union des Métiers de l’Industrie Hôtelière des P-O (l’UMIH’66), hôtelier-restaurateur à Banyuls-sur-Mer, abonde dans le même sens : « Après deux années privées d’activités, le millésime 2022 du week-end pascal a tenu toutes ses promesses.  Parmi nos adhérents, la plupart constatent une très belle affluence sur le territoire, animé par de nombreux événements.  Que ce soit les processions de la Sanch à Perpignan et à Collioure, que ce soit la fête américaine à Argelès-sur-Mer, ou encore la fête du Cava à Perpignan : les événements ont ravi les habitants du territoire ainsi que les visiteurs, assurant une belle fréquentation sur les terrasses des cafés, des restaurants, des brasseries… La réouverture du musée d’art contemporain de Céret permet au Vallespir de retrouver des niveaux de fréquentation d’avant crise.  Ce week-end réussi est de bon augure pour la saison à venir. Reste l’inquiétude relative au recrutement des équipes. Car aujourd’hui, force est de constater que, dans les P-O aussi, nombre de professionnels doivent se résoudre à fermer des services, à refuser des prestations, par manque de main d’œuvre… dans un département où le taux de chômage avoisine les 9% de la population active ! ».

 

Propos recueillis par L.M.