Communiqué de presse des candidats

« Après la vaine réunion à la Bourse du travail de Perpignan, à l’appel des syndicats pour des candidatures communes de gauche sur chaque circonscription, et malgré la main tendue par la société civile que je représente quelque part, j’ai décidé de maintenir ma candidature sur la 1ère circonscription des P-O. Cette absence de réponse de leur part dénote un déni de considération à l’égard de ceux qu’ils devraient pourtant représenter, voire d’un certain mépris ; et d’une posture politique qui ne peut qu’interroger l’éthique.

Elle est légitime car elle est celle du renouvellement et d’une véritable représentativité et proximité de la gauche, et aucun candidat plus qu’un autre, surtout au regard du contexte politique actuel, ne peut se prévaloir de représenter le vote utile à gauche. Mon programme et mes valeurs traversent et sont communes : progrès et développement social, prévention de l’environnement par un développement économique : agriculture, tourisme, entreprises économiques… juste et écologique, le combat pour restaurer et défendre les valeurs de gauche à l’Assemblée Nationale par des propositions de lois, et des oppositions quand le gouvernement prendra des orientations libérales, en vérité toujours destructrices de ce qui fonde l’humanité.

Enfin, après ces élections, l’espoir ne pourra être porté que par une refondation de la gauche à laquelle la société civile devra être réellement associée, et si nous avons la volonté de travailler sur la richesse d’une société en harmonie en tous ses membres, et notre planète créatrice et nourricière.

Votre voix doit peser.

Malgré les difficultés que représente une petite candidature, les affiches et profession de foi vont enfin être prêtes, et distribuées j’invite donc les citoyens à nous rencontrer lors des prochaines réunions publiques, comme celle du 2 juin à 18h, à la salle des fêtes de Bompas, du 9 juin à 17h à Toulouges, ainsi que les autres prévues à Pollestres, Canohès, Cabestany et Perpignan ( en attente réponse) ; et quand nous ferons du porte à porte et échangerons sur les marchés de la circonscription.

Là encore, et comme pour tous les autres candidats, mes premières rencontres ont été fructueuses, avec des citoyens réceptifs à ma candidature, elle m’encourage et me porte à continuer cette campagne ».