Titouan Lamazou, Mazarine Pingeot, Didier Van Cauvelaert, François-Henri Désérable, Alexandre Najjar, Stéphane Allix   et Laurent Gaudé figurent parmi la liste des invités.

 La rentrée littéraire du Centre Méditerranéen de Littérature débute vendredi  8 septembre ! Depuis 35 ans, il en est ainsi avec le CML qui diffuse la culture littéraire au plus grand nombre, à Perpignan et dans le département, en maintenant une programmation exigeante. Elle débute avec Titouan Lamazou, lauréat du prix Méditerranée du livre d’art 2017 pour ses « Œuvres vagabondes », (Gallimard) et parrain cette année du festival Visa Off. Il donnera une conférence à la CCI et participera à plusieurs vernissages d’expositions de ses photos, notamment à l’Indépendant, La Villa Duflot et la Caisse d’Epargne dont le logo était sur son étrave, lorsqu’il gagna le premier Vendée Globe en 1989/90.

Mazarine Pingeot sera la marraine du 10ième fête du livre et des éditeurs de Céret, dont le CML est cette année partenaire . Elle présentera son nouveau roman « Théa » (Julliard).  Pas de récit autobiographique cette fois pour la fille de François Mitterrand mais un grand roman d’amour et d’apprentissage avec Théa. Paris, 1982, une jeune étudiante, portant le prénom, rare au féminin, de Josèphe, on saura vite pourquoi, tombe sous le charme d’Antoine, un exilé argentin ayant fui la dictature des généraux. Mazarine Pingeot raconte ce coup de foudre y compris dans sa dimension la plus sensuelle.

Hélène Legrais auteur de la région qui a acquis au fil des ans une notoriété nationale sera reçue par la Ville de Perpignan à l’hôtel Pams. L’histoire de son nouveau roman « Les anges de Beau-Rivage » (Calmann-Levy) se situe dans les coulisses d’un grand palace à Genève, où Adeline Dupraz, jeune orpheline savoyarde, vient chercher du travail en cette année 1867. Illettrée mais résolue, elle est engagée comme fille de cuisine à l’hôtel Beaurivage, établissement luxueux où séjournent tous les grands de ce monde…

Le CML, c’est aussi une action auprès du jeune public, notamment avec des rencontres lycéennes  autour cette saison de François-Henri Désérable sur les traces de Romain Gary avec son roman « Un certain Monsieur Piekielny  » et d’Alexandre Najjar qui publie un poignant récit sur sa mère disparue en 2017, « Mimosa » (Les Escales). L’art, au cœur de la cité,  nous donne rendez-vous, au sein du Musée Rigaud avec une nouvelle rencontre autour de Laurent Flieder  et son livre   « La folle histoire du Picasso que personne n’a jamais vu » (JC Lattès). Un roman-feuilleton cocasse situé dans le Paris cosmopolite des Années folles.

Pour se ressourcer et faire le point sur sa vie, Stéphane Allix entame une retraite en forêt. C’est ce qu’il raconte dans un récit incroyable « Lorsque j’étais quelqu’un d’autre »  (Mama éditions).  Il ignore qu’il va se confronter à l’impensable. Lors d’une méditation, une vision s’impose à lui : un soldat de la Seconde Guerre mondiale meurt, touché à la gorge. Pourquoi ressent-il une telle intimité avec ce personnage ?

D’autres autres temps forts ponctueront cette saison comme la venue de deux anciens lauréats du Prix Goncourt, Didier Van Cauwelaert et Laurent Gaudé. Didier Van Cauwelaert, parrain du prix Folire 2017 viendra remettre le prix à Thuir avant de donner une conférence grand public au Soler autour de son dernier roman « Le retour de Jules » (Albin-Michel) , mais également son  « Dictionnaire de l’Impossible » et « Le Nouveau Dictionnaire de l’Impossible : Expliquer l’Incroyable » (Plon) , tandis que Laurent Gaudé sera l’hôte du Mémorial de Rivesaltes.  L’auteur d’« Eldorado » (Actes-Sud) , écrit immédiatement après l’obtention du Goncourt en 2004, met en scène le sud de l’Italie à travers le phénomène d’immigration en provenance d’Afrique du Nord vers l’île italienne de Lampedusa…

Cette saison littéraire sera enfin ponctuée de cartes blanches aux écrivains roussillonnais  avec le Département ou à l’occasion d’échanges à la Maison de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée.

Il y en aura pour tous les goûts et tous les âges : des Grandes Lectures, du suspens,des essais, des romans,  de l’aventure,  des rendez-vous pour la jeunesse, de la science, de l’art, de la réflexion autour de  rencontres, de dédicaces, d’échanges et de débatsConsultez le programme : www.cmlprixmediterranee.com !

 

LE PROGRAMME

Vendredi 8 septembre

A Perpignan – 14h30 à la Chambre de commerce – Titouan Lamazou, « Œuvres vagabondes », prix Méditerranée du livre d’art 2017 (Gallimard)

 

Samedi 8 septembre

FNAC de Perpignan – 12h30 à 16h00 –  Olivier Lusetti, « Comment mieux écrire, raconter une histoire et réussir sa fantasy » ( Fantasy éditions )

Des conseils d’écritures à partager pour réussir son récit.

Dimanche 10 septembre

A Céret – Mazarine Pingeot, marraine du 10ième fête du livre et des éditeurs de Céret

9 h 30 à 10 h : Didier Le Bret « L’homme au défi des crises » (Robert-Laffont)

10 h à 11 h 15: Mazarine Pingeot, « Théa » (Julliard)

 

Vendredi 15 septembre

A Thuir – 14h 30 à l’amphithéâtre du CHS de Thuir  Débat avec les finalistes du prix FOLIRE : Marine Westphal « La téméraire » ( Stock) ; Sylvain Prudhomme « Légende » (Gallimard) et Nicolas Robin, « Roland est mort »   (Anne Carrière)

 

Vendredi 22 septembre

A Perpignan – 17h à l’ Hôtel Pams, remise du prix littéraire national de l’audio-lecture à Sophie Brocas, Préfète d’Eure-et-Loir,  pour « Camping-car  » (Julliard) en présence de  Philippe Georget, dans le  cadre du congrès national des Bibliothèque sonores

 

Samedi 30 septembre

A Perpignan –  16h 30  Musée Rigaud, Laurent Flieder   « La folle histoire du Picasso que personne n’a jamais vu » (JC Lattès)

 

Samedi 7 octobre

A Perpignan –   15h00 à  Hôtel Pams , 32ième remise des Prix Méditerranée  en présence des lauréats Metin Arti, Ersi Sotiropoulos, André Tubeuf, Henri Droguet, Marie Urdiales, Paul-Arquier Parayre, Joan-Francesc Castex-Ey  et Serge Bonnery

 

Vendredi 20 octobre

Au Soler–   21h  au complexe sportif Jo Maso, Conférence avec Igor et Grichka Bogdanov sur le thème « Sommes-nous seuls dans l’univers ? », dans le cadre de la 22ième fête de la science au Soler.

 

Vendredi 24 novembre

18h à  l’hôtel de Banyuls-sur-Mer

remise du 1er prix européen de l’essai Walter Benjamin à Bruno Tackels, Walter Benjamin une vie dans les textes (Actes Sud)

 

Vendredi 1er décembre

A Thuir – 14h 30 à l’amphithéâtre du CHS de Thuir, Remise du prix Folire 2017 par  Didier Van Cauwelaert, Prix Goncourt 1994.

Au Soler – 21h à la salle des fêtes,  Didier Van Cauwelaert, « Le retour de Jules » (Albin-Michel) ; « Dictionnaire de l’Impossible » (Plon) et « Le Nouveau Dictionnaire de l’Impossible : Expliquer l’Incroyable » (Plon)

 

Jeudi 7 décembre

A Perpignan – 18h à l’ Hôtel Pams , François-Henri Désérable  « Un certain Monsieur Piekielny  » (Gallimard)

 

Vendredi 15 décembre

A Perpignan – 18h à l’ Hôtel Pams, Hélène Legrais « Les anges de Beau-Rivage » (Calmann-Levy)

 

Samedi 16  décembre

A Perpignan –  15h 30  Musée Rigaud, rencontre jeune public Hélène Lackuement et Nathalie Serre

 

Janvier 2018  (date en attente de confirmation)

A Perpignan –  18h à l’Hôtel Pams , Alexandre Najjar, prix Méditerranée 2009,  « Mimosa » (Les Escales)

 

Mardi 23 janvier 2018

Au Soler – 21h à la salle des fêtes  Stephane Allix, « Lorsque j’étais quelqu’un d’autre »  (Mama éditions)

 

Jeudi 25 janvier 2018

A Rivesaltes –  15h 30  au Mémorial de Rivesaltes, Laurent Gaudé, prix Goncourt 2004, « Eldorado » et « Ecoutez nos défaites » (Actes Sud)