Pour vu que nos « murailles » de glycine résistent !

 

Depuis le mois de février, notre pays – comme la plupart de ceux situés sur le continent européen – a connu plusieurs épisodes de douceur exceptionnels. Notre département des Pyrénées-Orientales n’a pas échappé à cette tendance.

Le dernier en date de ces épisodes s’est produit la semaine dernière. Des records de chaleur pour un mois de mars ont été battus. Ces épisodes de grande douceur précoces, seraient liés à la remontée d’air saharien d’Afrique du Nord vers nos régions. Le vent du sud qui a provoqué cette douceur transportait du sable, d’où la teinte ocre ou jaunâtre du ciel.

Cette semaine, selon les météorologues, c’est tout le contraire : c’est le vent du nord qui déboule sur notre pays et également une grande partie de l’Europe. Il apporte avec lui de l’air polaire descendant directement de l’Arctique !

Si ce Lundi de Pâques les températures dépasseront encore les 20°, à la mi journée, sur une grande partie du Roussillon, avec un soleil éclatant jusqu’à la fin de l’après-midi, en revanche dès demain, toujours selon ces mêmes météorologues, les températures pourraient chuter de 7 à 10°, par endroits, jusqu’à jeudi…

Mais que ces prévisions ne vous gâchent surtout pas la fin de cet exceptionnel week-end pascal, côté météo… qui vient de jeter aux calendes grecques le vieux dicton : « Noël au balcon, Pâques au tison » ! En effet, chacun appréciera dans sa mémoire (trop souvent sélective), que nous avons passé effectivement Noël au balcon… et Pâques en terrasse ! Couvrez-vous bien quand même pour le reste de la Semaine Sainte : une période de froid se profile.

 

L.M.

 

Lorsque sur nos toits le goëland remplace la girouette, il parait que ce n’est pas bon « cygne » !