La préfecture des Pyrénées-Orientales à Perpignan communique :

 

 

« MESURES PRÉVENTIVES DE SECURITE DANS LA PERSPECTIVE DU MOUVEMENT SOCIAL DE CE WEEK END

 

Depuis le 17 novembre dernier, de nombreux mouvements ont eu lieu sur les axes routiers dans le département, entraînant non seulement une gène à la circulation, mais surtout des risques, tant pour les participants que pour les usagers de la route.
En conséquence, le préfet des Pyrénées-Orientales, a interdit, par arrêtés du 2 avril 2019, les manifestations sur les barrières de péage de l’autoroute A9 ainsi que sur leurs abords, situés sur les communes de Le Boulou, de Rivesaltes et de Perpignan le samedi 6 et le dimanche 7 avril 2019.
Si le droit à manifester est une liberté constitutionnelle, la liberté de circulation, le respect de l’ordre public et la sécurité des personnes et des biens le sont tout autant.
Le préfet des Pyrénées-Orientales rappelle qu’en application du décret n° 2019-208 du 20 mars 2019 instituant une contravention pour participation à une manifestation interdite sur la voie publique, toute personne participant à ce type de manifestation peut être punie de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe qui s’élève à 135 euros.
De plus, par arrêté du 5 avril 2019, des mesures particulières d’interdictions ont été prises concernant la réglementation en matière de distribution de carburant, de port et de transport d’armes de chasse et de munitions ainsi que de détention et d’utilisation d’artifices de divertissements, du vendredi 5 avril 2019 à 20h au dimanche 7 avril 2019 à 22h.
Les forces de l’ordre seront à nouveau pleinement mobilisées pour garantir la sécurité du public ce weekend ».