Le Premier ministre Jean Castex a promis ce samedi  10 avril « des enveloppes exceptionnelles » pour aider les agriculteurs à faire face à l’épisode de gel qui a touché cette semaine dix des treize régions françaises, annonçant dans l’immédiat « le déplafonnement du régime d’indemnisation des calamités agricoles ».

Le gouvernement compte également « utiliser tous les moyens dont nous disposons en pareille circonstance, notamment par rapport aux charges », et va « réunir les banquiers, les assureurs et l’ensemble des acteurs qui vont pouvoir être mobilisés » pour répondre à cette crise, a-t-il ajouté après la visite d’une exploitation en Ardèche.

Le régime des calamités agricoles, déclenché hier vendredi par le gouvernement, indemnise les pertes de récolte et les pertes de fonds causées par des variations anormales d’intensité d’un agent naturel climatique (sécheresse, inondation, gel…).

« La France a besoin, et c’est aussi une question de souveraineté, d’une agriculture forte », a insisté Jean Castex à la fin de son intervention à Colombier-le-Cardinal, commune ardéchoise rurale peuplée d’environ 300 habitants, située dans l’aire d’attraction d’Annonay.