Le ministère de la Culture a créé lundi 6 avril une cellule d’accompagnement des festivals prévus en 2020, pour faire face à la crise du COVID-19.

 

Selon France Info « cette cellule « accompagnera au cas par cas » les festivals prévus en 2020, pour faire face à la crise du COVID-19, au moment où les grandes manifestations culturelles de l’été sont dans le flou ».

 

« C’est une porte d’entrée qui coordonnera les réponses pratiques et juridiques avec les différentes directions du ministère, ses opérateurs et les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) », a précisé le ministère de la Culture dans un communiqué de presse.

Le sud de la France est naturellement en été l’un des territoires européens comptant le plus grand nombre de festivals et de rendez-vous populaires qui attirent un public de qualité et en quantité.

Berceau de civilisations et de cultures millénaires, la Méditerranée est au cœur de la programmation de la 36e édition du Festival Musiques en Méditerranée… Le #FestivalRF20 révèle les traditions vivantes, les inspirations multiples, les artistes magnifiques qui s’y expriment.

Avec 165 concerts et événements – dont 80 % gratuits – en 80 lieux différents et 60 communes de la région Occitanie.

Dans un communiqué de presse rendu public le 2 avril dernier, Jean-Pierre Rousseau annonce la couleur : « Le 250e anniversaire de la naissance de Beethoven, est dûment célébré tandis que, fidèle à sa tradition, le Festival invite à de multiples découvertes comme ces trois opéras en version de concert : Fedora de Giordano avec Sonya Yoncheva et Domingo Hindoyan, Daphnis et Alcimadure, l’opéra en occitan du natif de Narbonne, Mondonville, et Bacchus de Massenet dirigé par Michael Schønwandt. Dans les plus beaux sites d’Occitanie, le Festival fait revivre la tradition des Leçons de Ténèbres avec les meilleurs ensembles baroques français et sept concerts exceptionnels – Tenebrae Occitaniae – restitués dans le décor nocturne de l’époque ».

Et le directeur du festival Radio France Occitanie Montpellier de poursuivre : « Radio France, pilier fondateur du Festival, s’illustre par une présence active de ses formations musicales et de ses antennes. France Musique accompagne et capte les grandes soirées du Festival et les Leçons de Ténèbres, France Culture poursuit le cycle des Rencontres de Pétrarque. L’Orchestre National de France, le Chœur de Radio France et l’Orchestre Philharmonique de Radio France annoncent trois soirées d’exception. Merci à la Région Occitanie, premier soutien du Festival, à la Métropole de Montpellier, à Radio France, au Département de l’Hérault, à tous les fidèles partenaires publics et privés du Festival qui permettent à cette 36e édition de vous faire découvrir, une fois de plus, tant de répertoires, de musiciens, de cultures, et de vous donner accès au meilleur de la musique ».

Tout le monde ne développe le même optimisme que Jean-Pierre Rousseau concernant le maintien de son festival sur le calendrier.

 

Certains souhaitent déjà pouvoir annuler leur édition 2020, d’autres pour qui le confinement en cours – et dont ne sait toujours pas combien de temps il va encore durer -, ne crée pas de retard dans la préparation de leur édition, veulent attendre l’évolution de la situation.
Eurockéennes (2-4 juillet), Festival d’Avignon (3-23 juillet)… sont toujours dans l’incertitude, tout comme, plus près de nous, carrément même chez nous : Les Déferlantes d’Argelès-sur-Mer (8-11 juillet), l’Electrobeach Music Festival/ EMF  (12-14 juillet) ou encore la célèbre Feria de Céret (17-19 juillet). Qu’en sera-t-il ? Ils pourraient être menacés d’annulation si la crise sanitaire du coronavirus perdurait.

 

Les annulations déjà de la Fête Américaine à Argelès-sur-Mer et des Processions de la Sanch à Perpignan et Collioure notamment – deux rendez vous importants qui chaque année attirent des milliers de touristes pendant le Week-end de Pâques – ont porté un rude coup au secteur du Tourisme en Roussillon.