De source généralement bien informée, mais non autorisée, à cinq mois maintenant du renouvellement de l’Assemblée Départementale, voici une première liste de candidat-e-s…

-sur le canton Perpignan 9 (Moulin-à-Vent) : le tandem Isabelle De Noëll-Marchesan et Romain Grau (député de la 1re circonscription des P-O – La République En Marche/ LaREM) chaussera à nouveau les starting-blocks… avec le soutien il semblerait de la fédération départementale du parti Les Républicains des P-O (LR’66), laquelle formation ne présenterait aucun candidat sur ce canton. LR’66 estime qu’il y a un réel danger de voir ce canton tomber dans l’escarcelle du nouveau maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), d’où le souci des Républicains – qui visent la présidence du Conseil Départemental avec le sénateur Jean Sol – de mettre en oeuvre une stratégie politique anfractueuse en fonction du territoire électoral : « je te donne tel canton, tu me laisses tel autre »… Cela annoncerait-il une alliance de circonstance entre LR’66, LaREM… et Jean Castex ? Car il ne faut surtout pas sous-estimer le poids et forcément l’influence de ce dernier dans tout ce qui se trame sur le sol roussillonnais, politiquement s’entend à droite et au centre, notamment.

-sur le canton Perpignan 10 (qui englobe la commune de Canohès) : Christine Moulenat-Gavalda (LR’66) devrait remplacer Toussainte Calabrese (PS) aux côtés du conseiller départemental sortant Jean-Louis Chambon (ex-PS), maire de Canohès. Toussainte Calabrese, élue maire de Caudiès dans le Fenouillèdes, se présenterait ailleurs.

-sur le canton 4 (La Côte Salanquaise) : Madeleine Garcia-Vidal, maire de Saint-Hyppolite, se représenterait avec le docteur Marc Médina, maire de Torreilles, vice-président de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM).

-sur le canton 5 (La Côte Vermeille) : Julie Sanz, maire-adjointe d’Argelès-sur-Mer, est annoncée en binôme avec le nouveau maire de Port-Vendres, Grégory Marty.