(Communiqué)

 

 

-« Avec un tel bilan, le duo macroniste ose encore être candidat !

Pour le Moulin-à-Vent, le bilan de Romain Grau et de son assistante parlementaire Isabelle De Noëll-Marchesan c’est :

Moins de sécurité avec la fermeture du poste de police Boulevard de la Sardane en juillet 2018 alors que je député Grau était déjà rapporteur du budget de la Police à l’Assemblée Nationale et se prévalait déjà d’être le grand Ami d’Emmanuel Macron !

Leur bilan c’est aussi le laxisme face à l’insécurité pendant des années et toutes les nuisances liées aux épiceries de nuit !

Moins de proximité avec la fermeture de l’annexe mairie de la Lunette du temps où le duo macroniste obéissait aux ordre de l’ancien maire Jean-Marc Pujol.

Leur bilan aussi…..toujours plus d’absences au conseil départemental, le député macroniste Grau préférait être à Paris plutôt qu’à Perpignan pour défendre le Moulin à vent dans les réunions du Conseil Départemental.

Moins de sincérité avec toujours plus de changements d’étiquettes : une fois LR avec Jean-Marc Pujol, une fois LREM avec Macron et cette fois rien du tout pour vous tromper !

Finissons-en avec les pratiques politiciennes d’un autre âge qui ont mené notre département à sa perte.

Ensemble comme Louis Aliot à Perpignan, construisons les « P-O en Grand ».

CE DIMANCHE 27 JUIN, UN SEUL VOTE UTILE POUR LE MOULIN A VENT : JACQUES BARTOLI & SYLVIE HUGUETTE DIES ».

 

Jacques Bartoli, Louis Aliot et Sylvie Dies.