La préfecture des Pyrénées-Orientales communique :

 

« Mesures relatives à la continuité de l’activité pour les entreprises du bâtiment et des travaux publics dans les Pyrénées-Orientales
Depuis plusieurs semaines, notre pays fait face à la propagation d’une épidémie sans précédent. Elle a conduit le chef de l’État à demander à chacun d’assurer la poursuite de son activité dans les meilleures conditions de sécurité sanitaire.

 

Les entreprises du bâtiment et des travaux publics sont essentielles à la vie économique du pays et à son fonctionnement. Elles contribuent notamment à garantir les besoins du quotidien des populations, comme le logement, l’eau, l’énergie, la gestion des déchets, les transports et les télécommunications. Elles contribuent aussi de manière plus générale à la continuité de la vie économique du pays, la continuité de l’activité opérationnelle et de la disponibilité des forces armées et aux besoins essentiels de l’activité agricole.
Cependant, les mesures prises contre la propagation du virus Covid-19 ont conduit à un important ralentissement voire à l’arrêt de l’activité de nombreuses entreprises du BTP. Cette situation est de nature à affecter le fonctionnement des services publics nécessaires aux besoins vitaux de la population. A la suite de la concertation menée par le gouvernement, la FNTP, la FFB et la CAPEB en lien avec l’OPPBTP, un protocole apportant aux professionnels intervenant sur les chantiers la garantie d’un niveau de protection sanitaire adapté a été élaboré. Ces dispositions, validées par les ministères du travail et de la santé, visent à faire connaître aux entreprises, à leurs salariés mais aussi aux particuliers, les règles à respecter. Elles doivent permettre à toute la filière de mettre en œuvre de manière concertée des procédures d’intervention dans des conditions sécurisées.
Dans le cadre du retour à l’activité des entreprises du BTP, la médecine du travail (pôle santé travail) pourra, par ailleurs, proposer que les préventeurs en hygiène et sécurité accompagnent les entreprises en les conseillant sur les processus mis en place en retour d’activité, sur l’utilisation des fiches conseils et sur l’aide à l’actualisation du Document Unique d’évaluation des risques.
Une première visioconférence a été organisée le mardi 7 avril 2020 en préfecture, afin que les services de l’État et les représentants des professions du BTP puissent échanger sur la situation du secteur et sur les modalités de mise en œuvre de ces nouvelles dispositions. Durant les jours à venir, un état des chantiers qui se poursuivent, et de ceux qui pourront être redémarrés, sera dressé par les services de l’État en partenariat avec les acteurs de la filière.
Une nouvelle visioconférence sera organisée la semaine prochaine pour faire le point sur les obstacles à la reprise de certains chantiers et sur les solutions pouvant être mises en œuvre pour garantir leur bon déroulement et le plein respect des conditions de sécurité ».