Ce jeudi 7 mai, les maires du littoral roussillonnais, depuis Le Barcarès jusqu’à Argelès-sur-Mer, se sont réunis en visioconférence.

Face à la crise sanitaire liée au COVID-19 (coronavirus) qui les prive de plage, ils ont tenu à se retrouver pour parler d’une seule et même voix.

L’objectif est de sensibiliser l’Etat via son représentant dans les P-O, en l’occurrence le préfet Philippe Chopin, « de façon à lui indiquer que nos plages sont fréquentables, qu’elles peuvent être pratiquées en respectant les gestes barrières », indique Alain Ferrand (LR/ Les Républicains), maire du Barcarès, vice-président de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM). « Nous avons des arguments, tant sanitaires que sécuritaires, nous pouvons mettre en place immédiatement des actions très concrètes pour rassurer l’Etat, les acteurs et gestionnaires du domaine maritime, tout en protégeant bien sûr les usagers, en premier lieu les riverains ».

Cette visioconférence à l’échelle des maires de la côte est une première dans le département. Selon les participants, unanimes : « elle a permis d’échanger, de confronter nos idées, d’avancer ».

D’ailleurs, dès le lundi 11 mai*, première journée du dé-confinement, les maires du littoral roussillonnais organiseront une conférence de presse pour communiquer sur l’ensemble de leurs actions « en faveur d’une réouverture des plages ».

 

*A 12h, salle Agora à Sainte-Marie-la-Mer.