Nous avons contacté plusieurs élus répartis sur l’ensemble du territoire départemental et, à la question « lorsque le vaccin anti-COVID sera disponible, vous ferez-vous vacciner ? », tous ont répondu OUI !…

 

-Louis Aliot (RN), maire de Perpignan, ex député européen, ex député des P-O : « Certainement ».

-Nicolas Barthe, maire de Toulouges : « Etant dans le milieu médical et kiné de profession, je ferai le vaccin dès qu’il sera disponible pour la population ».

-François Calvet (LR), sénateur des P-O, ex député-maire de Le Soler : « Oui, sans aucune hésitation ».

-Sébastien Cazenove (LaREM), député de la 4e circonscription des P-O : « Bien sûr que je me ferai vacciner, quand mon tour sera venu. Sans passe-droit ».

-Marie Costa, maire d’Amélie-les-Bains-Palalda : « Si j’ai l’assurance de son innocuité oui. Cette assurance ne peut venir que d’infos internationales croisées et confrontées. Je ne suis pas hostile au vaccin ».

-Isabelle De Noëll-Marchesan (DvD), conseillère départementale (canton Perpignan IV), suppléante du député Romain Grau : « Oui, lorsque ce sera mon tour ».

-Thierry Del Poso (LR), maire de Saint-Cyprien, président de la communauté de communes Sud-Roussillon, conseiller départemental (canton La Côte Sableuse) : « Oui ».

-Guy Esclopé (PRG), conseiller régional, ex maire-adjoint d’Argelès-sur-Mer : « Lorsque ce sera mon tour, je me ferai vacciner. Je fais confiance aux chercheurs et estime que le risque encouru lié au vaccin est moindre par rapport au risque de contracter le coronavirus pour moi et mon entourage ».

-Alain Ferrand (LR), maire du Barcarès, 1er vice-président de Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), président de l’Agence de Développement Economique (ADE) : « Oui ».

-Bernard Fourcade, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Pyrénées-Orientales (CCI’66) : « Oui, sans problème ».

-Gilles Foxonet (LR), maire de Baixas : « Oui ».

-Robert Garrabé (PS), maire de Saint-Jean-Pla-de-Corts, vice-président du Département’66 : « Oui, dans le respect des priorités fixées ».

-Jacques Garsau, maire de Millas : « Oui ».

-Laurent Gauze, adjoint au maire de Rivesaltes, 2e vice-président de PMM, vice-président de la CCI’66 : « Oui, sans aucune hésitation ».

-Laurence Gayte (LaREM), députée de la 3e circonscription des P-O : « Je souhaite me faire vacciner dès que possible ».

-Alain Got (Centre-droit), maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque : « Personnellement, j’ai déjà été testé positif, donc il n’y a pas d’urgence puisque je suis immunisé pour quelques mois encore. Après oui, mais laissons passer d’abord les personnes vulnérables ».

-Romain Grau (LaREM), député de la 1re circonscription des P-O, conseiller départemental (canton Perpignan IV), ex maire-adjoint de Perpignan : « Oui ».

-Agnès Langevine (EE-LV), vice-présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée : « Oui bien sûr, sans hésitation ».

-Guy Llobet, maire de Collioure : « Oui, tout à fait. Je suis très favorable à la vaccination, d’une part parce que j’ai plus de 65 ans, d’autre part pour contribuer à favoriser un retour à une vie normale et qui plus est parce que je fais et j’ai une grande confiance aux autorités sanitaires du pays ».

-Stéphane Loda (LR), maire de Canet-en-Roussillon, vice-président de PMM : « Oui, sans hésitation ».

-Jean-Jacques Lopez (DvG), maire de Salses-le-Château, président de la communauté de communes Salanque-Corbières-Méditerranée, ex vice-président du Conseil Général des P-O : « Oui, qu’il y ait obligation ou pas ».

-Dr Marc Médina, maire de Torreilles, vice-président de PMM : « Faire ou ne pas faire, aquesta és la pregunta ! Est-ce un acte sociétal ou est-ce un acte individuel ?, aquesta és un altre pregunta ! Ou les deux sera certainement la réponse qui, au final, n’appartient qu’à moi-même ».

-Michel Moly (PS), 1er vice-président du Département’66, ex maire de Collioure : « Bien sûr ! Quand ce sera mon tour ».

-Marc Petit, maire de Claira : « Oui, tout à fait bien sûr ».

-Alexandre Puignau, maire de Les Cluses, président du SMIGATA Tech-Albères : « Oui de suite, dès que je pourrais, car il faut montrer l’exemple et, par ailleurs, permettre à beaucoup de gens qui souhaiteraient travailler, notamment dans le secteur privé, de pouvoir reprendre leurs activités ».

-Catherine Pujol (RN), députée de la 2e circonscription des P-O : « Je m’en réfèrerai aux recommandations de mon médecin traitant qui connait parfaitement mon dossier médical, qui a un rôle essentiel et primordial dans la prise en charge du patient et en qui j’ai entièrement confiance ».

-Jean-Marc Pujol (LR), ex maire de Perpignan, conseiller municipal, ex président de PMM : « Oui et dès que ma classe d’âge sera éligible ».

-Fernand Roig, président du SYDETOM’66 (Syndicat départemental du traitement et du transport des ordures ménagères des P-O) : « Oui ».

-Martine Rolland (PS), conseillère départementale (canton Albères-Vallespir) : « Oui ».

-Marie-Pierre Sadourny (PS), maire-adjointe d’Ortaffa, conseillère départementale (canton La Plaine Illibéris) : « Oui je le ferai, mais j’attendrais mon tour ».

-Jean Sol (LR), sénateur des P-O, conseiller départemental (canton Perpignan II) : « Tous les experts scientifiques s’accordent à dire que l’on pourra réellement mettre un terme à cette épidémie qu’à la condition d’un plan de vaccination efficace. Doivent être prioritaires les Français les plus fragiles et les personnels soignants. Dès que tous les publics prioritaires seront vaccinés et que le grand public y aura également accès, je compte également y avoir recours, pour deux raisons. La première, c’est parce que en tant que sénateur, élu de la République, mais aussi ancien professionnel de santé, je me dois de montrer l’exemple et d’affirmer ma confiance en la Recherche. La deuxième, c’est parce que c’est aussi le moyen le plus rapide de protéger tous ceux qui m’entourent et ceux que je côtoie dans le cadre de mes fonctions, en évitant le risque d’attraper ce virus et donc de le transmettre. J’attends cependant du Gouvernement qu’il apporte à tous les Français la pleine garantie de l’efficacité et de la tolérance des vaccins qui seront utilisés, avec une totale transparence sur leurs résultats en termes de fiabilité ».

-Jean-Michel Solé (DvD), maire de Banyuls-sur-Mer : « Oui, sans hésitation ».

-Jean Vila (PCF), maire de Cabestany, ex député des P-O : « Oui, sans hésitation ».

-Robert Vila (LR), président de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), maire de Saint-Estève, conseiller départemental (canton Le Ribéral) : « Oui, lorsque ce sera mon tour, n’étant pas une personne dite à risque ».