Contrairement à ce qui est véhiculé sur les réseaux sociaux depuis maintenant bientôt un mois : il n’y a aucun camping (une cinquantaine au total) situé sur le territoire de la commune d’Argelès-sur-Mer qui serait fermé pour cause de COVID-19 (coronavirus).

Contrairement à ce que pourraient laisser penser certains propos tenus localement par des membres du corps médical, et malheureusement médiatisés sans principe de précaution, ou en tout cas sans explication du jargon sanitaire, ce qui peut hélas ensuite porter à de malheureuses et regrettables interprétations dans la population autochtone ou touristique : comme le montre le dernier tableau de l’ARS (l’Agence Régionale de Santé) publié en date (hier, vendredi 31 juillet à 17h) et mentionné ci-dessus… le département des Pyrénées-Orientales fait partie – avec le Lot et la Lozère – des très rares départements où il n’y a AUCUNE personne en cours d’hospitalisation ou de réanimation (à l’hôpital de Perpignan) pour cause de COVID-19. Un « cluster » ne signifie pas pour autant l’extrême gravité d’une pandémie.

Quand des médecins s’improvisent journalistes (comme on l’a trop souvent vu ces derniers temps sur les plateaux de télévision), cela devient inquiétant. L’inverse également, bien sûr. Chacun son métier, les vaches seront bien gardées.

Si le nombre de tests positifs au COVID-19 « explose » – comme le souligne une certaine presse à sensation – c’est parce que le nombre de tests s’est considérablement développé dans notre département. Cela relève tout simplement de la logique.

A l’évidence, l’arrivée massive ce week-end, et jusqu’à la fin de ce mois d’août, de très nombreux touristes venus souvent de régions françaises infectées par le virus, constitue un réel risque pour la propagation du virus sous le soleil du Roussillon. Dans les jours qui viennent, les tests pour détecter le coronavirus seront de plus en plus nombreux et donc, forcément, les tests anti COVID-19 de plus en plus positifs. C’est une Lapalissade qui existe dans tous les domaines. Faut-il pour autant crier au loup ?

L.M.