Communiqué.

 

 

« Coronavirus : appel au civisme

 

Le président de la République, dans son allocution du 12 mars 2020, a annoncé un certain nombre de mesures pour freiner la propagation du Coronavirus et en a appelé à la responsabilité et à la solidarité de tous. Alors qu’en Occitanie l’Agence régionale de santé (ARS) décomptait 175 cas de contamination au 13 mars 2020, Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, souligne « la pleine mobilisation de tous les services de l’État dans la région, en particulier des services de santé, et en appelle au civisme de chacun. J’invite chacun des habitants d’Occitanie à s’emparer des consignes et recommandations afin de lutter collectivement contre cette épidémie ».

Interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes Les rassemblements favorisant la transmission rapide du virus, tout rassemblement mettant en présence de manière simultanée plus de 100 personnes est interdit sur le territoire national, tant en milieu fermé qu’en plein air (théâtres, cinémas, piscines, bibliothèques, lieux de culte,…), jusqu’à nouvel ordre. Les organisateurs d’événements et les gérants d’établissements recevant moins de 100 personnes doivent tout mettre en œuvre pour que les mesures barrières soient respectées. Les concours et examens, manifestations revendicatives, le recourt aux transports et les commerces ne sont pas soumis à cette restriction, même si les mesures barrières doivent y être appliquées. Ainsi, les magasins d’alimentation en particulier continuent d’être approvisionnés et ne seront pas fermés. Étienne Guyot appelle « fermement à ne pas se précipiter dans les supermarchés, car il n’y aura pas de pénurie ».

Accueil des enfants des personnels de santé

Certaines familles de personnels de santé (*) peuvent être confrontées à l’absence de solution de garde pour leur(s) enfant(s) dès ce lundi 16 mars 2020. Leurs missions étant indispensables à la mobilisation actuelle de l’ensemble des professionnels de santé, les services de l’ARS et de l’Education Nationale ont engagé un recensement des besoins en demandant aux familles concernées de se faire connaître via leurs chefs d’établissements scolaires. En Occitanie, un système de garde spécifique s’organisera de façon progressive pour ces familles sans solution alternative de garde. Ces enfants seront accueillis lundi matin dans leur établissement scolaire habituel puis regroupés dans un même établissement de proximité. L’objectif est de constituer des petits groupes d’enfants permettant aux élèves d’avoir accès aux enseignements à distance, mis en place par chaque établissement scolaire d’origine. Les fratries seront regroupées dans un même lieu.
Afin que ce dispositif d’accueil soit opérationnel dès ce lundi, et compte tenu de la nécessité d’apprécier le nombre d’enfants et leur localisation, les familles concernées seront contactées depuis hier par les directeurs ou chefs d’établissement pour leur indiquer cette offre de service exclusif. Les familles qui n’auraient pas encore été contactées sont donc priées de se rapprocher de leur établissement ou école de rattachement dès lundi. Sur la base d’une attestation sur l’honneur et d’un justificatif professionnel (à récupérer dès que possible), ces familles pourront confier leur enfant à leur école ou leur établissement habituel pour la journée de lundi (et éventuellement mardi). En l’absence de services de transport et de restauration, les familles devront accompagner leur enfant dans le respect des horaires règlementaires et fournir le déjeuner (pique-nique) ».