La préfecture des Pyrénées-Orientales à Perpignan communique :

 

« Célébration de la fête religieuse musulmane de l’Aïd-el-kebir – Abattage rituel ovin ou bovin

Une réunion préparatoire à la fête de l’Aïd el Kébir s’est tenue en préfecture le 30 juin 2020, à laquelle les représentants des associations cultuelles musulmanes, de l’abattoir de Perpignan et des administrations concernées ont participé.
Les principales réglementations encadrant cet abattage rituel dérogatoire ont été rappelées.
Elles concernent la réglementation sanitaire, de protection animale et de protection de l’environnement .
La préfecture rappelle que l’abattage des animaux hors d’un abattoir agréé et habilité à pratiquer un abattage rituel est interdit et qu’il constitue un délit. Par ailleurs, la mise à disposition de locaux, de terrains, d’équipements permettant de réaliser un abattage hors abattoir est également interdite et passible de poursuites pénales.
Cette pratique délictueuse est dangereuse pour la santé des consommateurs, carcasses et abats ne faisant pas l’objet d’une inspection sanitaire par un service de contrôle officiel avant mise à la consommation.
Cette année, comme chaque année, l’abattoir de Perpignan « La Catalane d’Abattage » localisé dans la zone d’activité Torremila – rue Latécoère à Perpignan, réalisera des prestations d’abattage pour l’AÏD 2020. En revanche, il n’y aura pas cette année de marché des animaux en vif.

L’abattage rituel à l’abattoir « La Catalane d’Abattage » est réalisé par un sacrificateur habilité en présence de représentants du culte désignés au préalable. Les carcasses et abats porteurs de lésions seront retirés de la consommation sur la chaîne d’abattage ; un certificat de saisie sera délivré.

Le rendu des carcasses et abats se fera par tranches horaires définies au préalable.

Une dérogation est accordée le jour de l’Aïd pour la remise des carcasses et abats immédiatement après préparation et inspection sanitaire, sans refroidissement préalable.

Du fait de l’absence de stabilisation par le froid et afin d’assurer la sécurité sanitaire, il est impératif de :
– les transporter dans de bonnes conditions hygiéniques,
– les cuisiner rapidement ou les conserver dans une enceinte froide en dehors du sac de transport en plastique.

Il est rappelé que tout animal destiné au sacrifice doit provenir d’un élevage déclaré auprès du GDS (groupement de défense sanitaire), qu’il doit être identifié (boucles auriculaires), en bonne santé et accompagné d’un document de transport correctement renseigné (établissement de départ, transporteur, destinataire final /abattoir).
De plus, les animaux doivent être transportés directement jusqu’à l’abattoir, dans un véhicule adapté de type bétaillère dans le respect du bien-être animal. Le transport dans des véhicules de particuliers est interdit. Le transport groupé dans des véhicules professionnels par les éleveurs ayant vendu des agneaux pour l’Aïd est fortement recommandé.

Un communiqué de presse informera des modalités pratiques d’accès à l’abattoir de Perpignan pour le dépôt des animaux vivants et le retrait des carcasses dès que la date définitive de l’Aïd sera connue.

En résumé est interdit :

– la détention d’animaux de rente (ovins, caprins et bovins) par des particuliers non déclarés en tant qu’éleveur.
– le transport de ces animaux dans des véhicules de particuliers.
– l’abattage rituel en dehors d’un abattoir agréé ».