(Communiqué)

 

-« L’Association Catalunya Peuple d’Espagne se demande si Messieurs Emmanuel Macron, Président de la République Française, Jean Castex, Premier ministre, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et Etienne Stoskopf, préfet des Pyrénées Orientales, ont abandonné le département aux mains des séparatistes catalans.

L’Etat français ne fait rien pour lutter contre ce séparatisme et par son inaction favorise et autorise tout et n’importe : un maire qui porte un symbole séparatiste dans une école (à Amélie-Les-Bains), un maire qui autorise des résolutions présentées en catalan dans différents conseils municipaux dont celui d’hier soir encore (à Elne) et qui indique que la commune est dans « le pays de Catalogne ». La liste est longue et pourtant tous ces faits ne sont pas tolérables dans le droit français.

Tout est fait au grand jour, rendu public mais peu importe. Pourtant les Pyrénées-Orientales sont bien en France à preuve du contraire.

Espérons que les choses changent en 2022. »

Les Françaises et Français de l’association Catalunya Peuple d’Espagne