Arjowinggins Healthcare

inaugure sa chaufferie à bois déchiqueté

dans son usine d’Amélie-les-Bains (66)

 

 

L’inauguration de la chaufferie industrielle à bois déchiqueté de l’usine de fabrication de papiers techniques d’Arjowiggins Healthcare, à Amélie-les-Bains (66), a eu lieu le 30 avril 2015, en présence de Pierre de Bousquet, Préfet de la région Languedoc-Roussillon, Josiane Chevalier, Préfète des Pyrénées-Orientales, Thibaut Hyvernat, Directeur Général d’Arjowiggins Healthcare, et Jean-Christophe Allué, Directeur Régional de Cofely Services. Le projet, soutenu par l’ADEME, constitue une réponse à la transition énergétique par le recours à une énergie renouvelable, tout en contribuant à la structuration de la filière locale d’approvisionnement en bois énergie.

 

Arjowiggins Healthcare est spécialisé dans la conception et la fabrication de solutions d’emballages de dispositifs médicaux. Confrontée au vieillissement des installations de génération de vapeur fonctionnant au gaz naturel et à la volatilité des prix des énergies primaires, l’entreprise a doté son usine d’Amélie-les-Bains (Pyrénées-Orientales) d’unechaufferie industrielle à bois déchiqueté, constituée de deux chaudières biomasse. Elle est en fonctionnement depuis janvier 2014.

COFELY Services a été chargé de la conception, de la construction, du financement et de l’exploitation pour 15 ans de cette unité de production de vapeur. Un contrat de services lieArjowiggins Healthcare à COFELY Services pour l’achat de la vapeur. Le projet s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets « Biomasse Chaleur Industrie Agriculture et Tertiaire » (BCIAT) du Fonds Chaleur géré par l’ADEME. Sur les 7 804 000 € portés par COFELY Services, l’ADEME a attribué une aide de 2 602 826 €.

 

Approvisionnement bois

La consommation annuelle de bois est de 27 000 tonnes, dont plus de la moitié est d’origine forestièreCofely Services s’est engagé à se fournir dans un rayon inférieur à 150 km tout en préservant l’équilibre des ressources naturelles de la vallée. Aussi, pour cette installation proche de la frontière, le bois vient pour moitié de France et pour moitié d’Espagne. Conscient du rôle important joué par ce projet dans la structuration de la filière bois énergie départementale, Cofely Services a dès le départ réservé une part de son approvisionnement auprès d’entreprises locales et cette part pourrait augmenter au fil des années, contribuant à la pérennisation d’emplois.

 

Performance énergétique

La puissance globale de l’installation est de 29 MW, dont 20 MW de puissance bois. Le bilan de la première année de fonctionnement de la chaudière confirme les objectifs fixés. La chaufferie biomasse couvre 95 % des besoins énergétiques du site industriel, et Arjowiggins évite le rejet de 19 000 tonnes de CO2 par an.

 

Un dispositif vertueux et reproductible pour l’industrie

Le secteur industriel est le 3e plus gros consommateur d’énergie en France après les secteurs du résidentiel tertiaire et des transports. Il constitue une cible prioritaire pour le développement des énergies renouvelables, et plus particulièrement du bois-énergie. L’ADEME propose aux industriels des dispositifs d’aide permettant d’assurer la rentabilité d’un projet biomasse énergie et ainsi de répondre à plusieurs enjeux économiques et environnementaux : limiter leur dépendance à la hausse du coût des énergies fossiles, réduire leurs coûts de fonctionnement et leurs impacts environnementaux. L’aide technique et financière de l’ADEME constitue un levier important qui sécurise la prise de décision de l’industriel.

 

 

Contact presse ADEME Languedoc-Roussillon : Hubert Pscherer – Tél. : 04 67 99 81 71hubert.pscherer@ademe.fr

 

 

 

L’ADEME est un établissement public sous la tutelle du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche. www.ademe.fr

 

Le Fonds Chaleur

Lancé en 2009, le Fonds Chaleur, géré par l’ADEME, a pour vocation de soutenir le développement de la production de chaleur issue de la biomasse, de la géothermie, du solaire thermique, du biogaz, des énergies de récupération, ainsi que celui des réseaux de chaleur liés.

Il contribue ainsi à l’atteinte de l’objectif du « Paquet européen climat-énergie » qui fixe la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation d’énergie nationale à horizon 2020, et à 32 % en 2030.

À ce jour, plus de 3 200 projets ont déjà été financés, et la production de chaleur renouvelable et de récupération est de l’ordre de 1,5 millions de tep par an.

1,202 Mds € ont été engagés par l’ADEME pour soutenir ce programme qui a généré un montant d’investissement de près de 4 Mds €.

 

Les nouveautés 2015 du Fonds Chaleur :

  • Un appel à projets reconductible « Grandes installations solaires thermiques » est ouvert aux maîtres d’ouvrage publics et privés des secteurs de l’habitat, de l’industrie, du tertiaire et de l’agroalimentaire.
  • Un appel à manifestations d’intérêt DYNAMIC BOIS « Mobilisons les ressources bois disponibles » est ouvert depuis le 17 mars 2015 pour les opérateurs de la filière forêt bois.
  • Le soutien aux équipements permettant de récupérer la chaleur de sites industriels ou celle des unités d’incinération des ordures ménagères est renforcé.

 

Renseignements sur www.ademe.fr/fondschaleur et auprès de chaque direction régionale ADEME.