Les scandales s’accumulent au sud des Pyrénées…
L’ex-président de la Catalogne de 1980 à 2003, Jordi Pujol, aujourd’hui âge de 84 ans, figure du nationalisme catalan, est au centre d’un système de corruption énorme : des dizaines de millions d’euros seraient concernés !
Fin juillet 2014, Jordi Pujol reconnaissait une fraude fiscale qui aurait duré 34 ans… Il a avoué avoir caché 7 millions d’euros en Andorre… Et ce ne serait qu’un début.
Président honorifique du parti Convergence démocratique de Catalogne (CdC), la droite nationaliste, qu’il avait fondé, Jordi Pujol vient de tirer un trait sur tous ses privilèges : un chauffeur, un bureau en plein cœur de Barcelone… et une pension à vie.
Bizarrement, au nord des Pyrénées, en Roussillon, jusqu’à ce jour les ténors-Catalanistes-donneurs-de-leçons se taisent : où sont passés les Jaume Roure, Brice Lafontaine et, entr’autres, Jordi Vera ? En vacances, probablement.
Car on imagine localement les violentes diatribes verbales qu’auraient entonné ces derniers, si la présidente du Conseil général des P-O, le maire de Perpignan ou un parlementaire du 66 avaient été au centre d’une telle corruption…