Nous y revoilà. Comme au bon vieux temps où le député Daniel Mach (UMP), alors maire de Pollestres, souvenez-vous, alertait l’opinion publique départementale sur « l’action clientéliste » – selon lui – de la déjà présidente du Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales, Hermeline Malherbe (PS), qu’il soupçonnait de privilégier d’abord, s’agissant de l’attribution d’aides, de subventions, les communes dirigées par des maires proches de ses convictions idéologiques, ses « petits copains d’abord »… Vous le croyez, vous, çà ? Comment est-ce possible ?

 

Aujourd’hui, changement de décor, mais pas d’habitudes, cela se passe(rait) à Toulouges, dont le maire étiqueté Divers-droite, Nicolas Barthe, a battu l’an passé lors des élections municipales le maire socialiste, Jean Roque. Le premier pourrait bien faire les frais de l’amicale complicité ambiante du second avec la patronne du Département’66. Soi-dit en passant.

Celle-ci, hier, a décidé d’annuler un grand événement, intitulé « Territoires et Saveurs », programmé pour le jeudi 25 novembre, et pour lequel environ 150 entreprises avaient déjà validé leur participation, auprès notamment de la Mission Locale Jeunes (MLJ), en lien avec l’Etat, la Ville de Perpignan, les chambres consulaires, et donc le Conseil Départemental, partie (très) prenante dans cette manifestation.

Pour faciliter l’organisation de ce rendez-vous événementiel, la mairie de Toulouges avait pourtant mis les petits plats dans les grands, notamment à disposition, gracieusement, la salle de réception du Parc Clairfont, sans être regardant sur les étiquettes, bien évidemment.

C’est lors d’une visio-conférence, mise en place hier avec les principaux acteurs, que Hermeline Malherbe aurait, selon l’expression d’un participant, « littéralement pété les plombs », et ce en découvrant que la manifestation (budgétisée à environ 20 000€) se déroulerait dans une commune… avec à sa tête un maire de Droite ? La question est posée, même si selon notre interlocuteur « la réponse ne fait aucun doute ».

Si là est le réel prétexte de cette annulation soudaine et subite, non seulement on marcherait alors sur la tête dans ce Département, lequel finalement abriterait la Gauche la plus stupide et sectaire du Monde…

On n’ose y croire, tellement ce scénario nous parait de nos jours abracadabrantesque, grandguignolesque même, en tout cas indigne d’une cours de récréation dans une école Primaire…  Drôle d’époque épique.

A suivre.

L.M.