Assisterait-on là, à un concours régional pour élire l’élu-commandeur-décideur le plus rancunier, le plus sectaire… envers celles et ceux qui pensent différemment – que lui, ou qu’elle -, autrement en tout cas, envers celles et ceux qui osent hausser le ton quand la bêtise est là ?

 

Incompréhensible, absurde : dans le dernier numéro paru du mensuel (Juin 2022) Le Journal de Ma Région, organe de propagande de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée présidée par Carole Delga (PS)…  bizarrement le plus couru, le plus rentable et, surtout, le plus connu à l’International des rendez-vous d’été qui ont traditionnellement lieu en Pays Catalan, a disparu de la carte estivale des festivals : nous voulons parler de l’EMF (l’Electrobeach), programmé au Barcarès du jeudi 14 juillet au dimanche 17 juillet 2022.

On savait que la présidente de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée avait pris, pour le moins, ses distances avec le maire du Barcarès – un certain Alain Ferrand (Divers Droite) – mais de là à sanctionner sa commune au point d’effacer la plus prestigieuse des scènes estivales qui reçoit les plus grands concerts de l’été sur le sol roussillonnais… Une vague d’environ 100 000 spectateurs déferle chaque année pendant les quatre jours que dure l’Electrobeach.

En attendant d’en savoir plus, de connaître les raisons exactes de cet « oubli » majeur, nous allons penser – mais pas trop fort pour ne pas être sanctionnés à notre tour -, qu’il s’agit-là « d’une regrettable erreur »

 

L.M.

 

 

XXX