Comme nous l’annoncions dans ces mêmes colonnes : les conseils municipaux en place expédieront les affaires courantes jusqu’au rapport du Conseil scientifique, attendu… mi-mai.

 

Plusieurs voix s’étaient effectivement faites entendre ces derniers jours pour réclamer le report de l’installation de ces nouveaux conseils municipaux, élus lors du 1er tour dimanche dernier (15 mars), au complet dans plus de 30 000 communes, alors que cela nécessite de réunir plusieurs dizaines de personnes et que le second tour a été reporté au mois de juin. En effet, la loi prévoit une installation des nouvelles équipes entre le vendredi et le dimanche qui suit l’élection. C’est-à-dire dès demain… De nombreux élus de tous bords avaient critiqué une décision « aberrante »,  puisque une circulaire ministérielle parlait de « huis clos », précisant même que « le fait qu’un ou plusieurs membres du conseil municipal sont malades et/ ou en confinement n’empêche pas les conseils municipaux de se réunir pour élire leur maire ». Totalement absurde.

En période de confinement suite à la crise sanitaire due au corona virus et, en suivant, l’état d’urgence déclenché ce jour par un vote à l’Assemblée Nationale, réunir dans ces conditions les élus du 1er tour pour installer les conseils municipaux paraissait pour le moins surréaliste.

Le report est donc acté.