(Communiqué)

 

-« COVID-19 :
Unis et responsables, pour une stratégie de prévention et de réussite dans l’enseignement supérieur

Depuis plusieurs semaines, les universités et écoles situées à Montpellier ont mis en place de nombreuses mesures pour assurer la sécurité de leurs étudiants comme de leurs personnels. Parmi ces mesures, une jauge de tous les espaces d’accueil (enseignement, restauration, bibliothèques universitaires) à 50 % de leur capacité nominale et l’adaptation de la gestion des flux de circulation permettent de limiter le brassage entre les étudiants et de casser les chaînes de transmission.

A compter du 16 octobre à minuit les établissements d’enseignement supérieur de Montpellier mais également de Toulouse adapteront leur organisation pour que les étudiants respectent le couvre-feu mis en application.

Des mesures d’anticipation et de prévention

Pour assurer la sécurité sanitaire de leurs étudiants comme de leurs personnels les universités et écoles d’enseignement supérieur de la région académique Occitanie, notamment celles situées dans les grandes villes (Montpellier, Nîmes, Perpignan, Toulouse) déploient depuis la rentrée, des mesures très étroitement liées au protocole sanitaire du MESRI.

Elles sont appliquées sur chaque site selon des modalités appropriées :

-session de sensibilisation « sécurité Covid » pour les étudiants ;
-aménagement fonctionnel des locaux et signalétique adaptée ;
-accès facilité aux ressources en ligne ;
-port systématique du masque dans les locaux et sur les campus ;
-mise à disposition aux personnels et étudiants de moyens permettant de respecter les gestes barrières, lavage des mains, gel hydroalcoolique ;
-Fourniture de masques ;
-mobilisation d’étudiants médiateurs, ambassadeurs ou sentinelles pour accompagner et sensibiliser les étudiants au respect des gestes barrières et à s’approprier les dispositifs adaptés au contexte sanitaire.

 

Ces mesures sont très massivement respectées sur les campus, en particulier dans les lieux clos. L’engagement fort des équipes administratives et pédagogiques doit être souligné et les étudiants félicités.

 

 

Cas COVID : une gestion concertée, des mesures coordonnées

 

 

La situation sanitaire des établissements d’enseignement supérieur fait l’objet d’une évaluation et d’un recensement quotidien des cas positifs déclarés par les services de la région académique Occitanie, l’ARS, la préfecture de région.

À cet égard, chacune des écoles et universités de Montpellier dispose de référents COVID pour assurer le suivi de la situation et mener à bien la politique de prévention de chaque site.

En lien avec la stratégie de prévention de l’ARS, des tests antigéniques seront prochainement proposés aux étudiants.
Conformément à la stratégie de test définie par les autorités sanitaires, la survenue de cas positifs conduit à prendre des décisions de suspension des enseignements en présentiel de manière temporaire (en général 7 ou 14 jours), adaptées aux recommandations de l’ARS et proportionnées aux situations recensées.

Pour faciliter le contact tracing au sein des structures, certains établissements ont recours aux QR-CODES, positionnés à l’entrée des salles de cours.

 

Garantir aux étudiants la continuité pédagogique essentielle à leur réussite

 

 

Les établissements ont anticipé et préparé des modalités d’enseignement pour assurer la continuité des cours dans ce contexte particulier : les modalités pratiques de ces enseignements sont transmises directement aux étudiants, notamment en cas d’évolution des circonstances sanitaires.

Mises en œuvre sur chaque site et école ces modalités visent à maintenir, conformément aux recommandations des autorités sanitaires, les meilleures conditions de formation pour les étudiants, en particulier, les plus fragiles d’entre eux : étudiants en première année de licence ou en rupture numérique. En ce sens, l’organisation des cours en présentiel, par demi jauge est essentiel.

Les moyens techniques, humains et sanitaires déployés par l’ensemble des acteurs de l’enseignement supérieur participent à l’effort national de la maîtrise de la situation sanitaire : Sophie Béjean, rectrice de la région académique Occitanie, chancelière des universités ; Khaled Boubdallah, recteur délégué à l’Enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation ; Philippe Augé, président de l’université de Montpellier ; Patrick Gilli, président de l’université Paul Valéry – Montpellier ; Benoit Roig, président de l’université de Nîmes ; Xavier Py, président de l’université de Perpignan Via Domitia, saluent l’esprit de responsabilité et l’engagement de tous pour répondre à l’enjeu de réussite et l’impératif de poursuite d’étude de tous les étudiants, et plus particulièrement les bacheliers de l’année 2020. »