Le Conseil Départemental de l’Education nationale (CDEN) du mardi 21 avril 2020 dans l’Hérault communique :

 

« Ce mardi 21 avril 2020 (hier), dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire 2020, Jacques Witkowski, préfet de l’Hérault et Christophe Mauny, directeur académique des services de l’Education nationale de l’Hérault, ont tenu en visio-conférence avec les représentants des collectivités et des personnels le conseil départemental de l’Education nationale (CDEN). Il s’agit, dans cette période de confinement, de préparer toutes les mesures relatives à la rentrée scolaire 2020 en appui d’une analyse concertée sur les écoles du département.

 

 

Poursuivre une démarche d’accompagnement équitable des conditions d’enseignement et d’apprentissage sur l’ensemble du département au regard de la diversité des difficultés et des besoins.

Dans le premier degré, le département de l’Hérault accueillera 267 élèves supplémentaires à la rentrée 2020, soit une prévision de 98 403 élèves scolarisés dans les écoles publiques.
Pour assurer cet accueil et poursuivre l’augmentation du taux d’encadrement, les moyens attribués par Sophie Béjean, rectrice de l’académie de Montpellier, s’élèvent à 49 postes supplémentaires ; ces moyens permettront en outre de répondre aux priorités nationales, parmi lesquelles la scolarisation des enfants de 3 ans, la mise en œuvre du plafonnement à 24 élèves en grande section particulièrement mais également l’équilibre entre les territoires.
La préparation de la carte scolaire de la rentrée 2020 se situe donc dans un contexte d’augmentation des effectifs et du schéma annuel d’emplois, avec 5454.5 postes implantés : le taux d’encadrement dans le département (23.57 élèves par classe) s’améliore donc à la rentrée scolaire 2020.

L’évolution de la carte scolaire dans l’Hérault a cherché à répondre aux besoins des territoires confrontés à une pression démographique forte tout en maintenant une attention bienveillante en direction des territoires les plus isolés et des écoles avec un faible nombre de classes.

Avec 71 ouvertures pour 19 fermetures, le département assure une amélioration générale du taux d’encadrement. Par ailleurs, les mesures proposées permettent de différencier la démarche d’accompagnement en faveur des territoires où les difficultés se cumulent et de mettre en place progressivement la mesure « Grande Section à 24 ». Ainsi, pour la rentrée 2020, 83.5% des écoles primaires et maternelles sont en capacité de plafonner leurs effectifs de Grande Section (GS) à 24. De plus, 14 postes permettront de maintenir les dédoublements en GS, CP, CE1 en Education prioritaire et de répondre à l’augmentation des effectifs.
À cela s’ajoute le déploiement de dispositifs de formation continue, tels que les plans Mathématiques et Français. Il s’agit par l’ensemble de ces mesures d’accompagnement d’améliorer la maitrise des apprentissages fondamentaux sur l’ensemble du territoire, et notamment sur les zones qui ne sont pas en éducation prioritaire, tout en présentant des fragilités sociales et culturelles.
La rentrée 2020 sera enfin résolument inclusive. Un redéploiement de postes RASED permettra de renforcer l’accompagnement des élèves à besoins éducatifs particuliers au moyen de dispositifs adaptés selon les besoins. Avec l’ouverture d’une ULIS sur la commune de Sète, le département de l’Hérault comptera à la rentrée 69 Ulis dans le premier degré. Il est par ailleurs prévu dans le cadre du Plan national autisme, pour accompagner les équipes et donc offrir des réponses plus adaptées aux besoins des élèves souffrant de trouble du spectre de l’autisme (TSA), l’ouverture d’un poste de professeur ressource TSA pour le département. Enfin, compte tenu de l’augmentation significative et constante du nombre d’élèves notifiés Maison des Personnes Handicapées (MDPH), 4 postes d’enseignants référents sont créés pour améliorer le suivi des élèves et des familles.

Liste ouvertures et fermetures de classes par communes jointe ci-dessous :

 

liste_ouvertures_fermetures_par_communes