On savait le département des P-O souvent à contre-courant de la situation politique nationale, notamment lors du verdict sorti des urnes (électorales). Cela semble être encore d’actualité. Ainsi, à Perpignan, il semblerait que ce soit majoritairement dans les rangs du parti Les Républicains (les LR’66) que le candidat à la Présidentielle 2022, Eric Zemmour, recrute, ou plutôt pour être plus précis trouve des soutiens, des supporters, parfois venus de l’avant-scène politique locale…

 

Ainsi, samedi dernier, 22 janvier, à Montescot, était organisé un « meeting dînatoire » par les Amis d’Eric Zemmour, orchestré par Bruno Le Maire, un ancien proche de l’actuel maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), reconverti en Zemmourien (mais les deux hommes s’étaient déjà séparés bien avant l’apparition-révélation de « Z »). Et il y avait beaucoup de monde. Un monde fou. De l’avis unanime des observateurs, mais aussi et surtout des participants : « la rencontre a été un succès ».

Dans la foule, l’attention des envoyés (très) spéciaux a été attirée par la présence de certaines personnalités locales, parmi lesquelles Jean-Luc Antoniazzi, le dynamique président de l’Association culturelle de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste et des églises de Perpignan – par ailleurs conseiller municipal (divers droite non encarté) de la ville-centre ancré dans l’équipe d’Opposition menée par l’ex-maire Jean-Marc Pujol (LR/ Les Républicains) -, venu accompagné de son épouse Laurence. Le couple sera d’ailleurs présent ce samedi 29 janvier 2022, en matinée, place République, à Perpignan donc, pour diffuser la bonne parole zemmourienne.

Sur les réseaux sociaux, d’autres noms de gens plus ou moins célèbres (in)connus ayant pignon sur rue d’un côté ou de l’autre de la rivière Basse, selon où géopolitiquement on se situe, selon où on s’installe en terrasse, s’affichent dans le courant de pensée porté par le polémiste qui, dans ce début de campagne électorale pour la Présidentielle 2022, semble mener le bal chez (In)Temporel en imposant ses thèmes en ligne de Reconquête.

A suivre.

 

L.M.