Salon du livre « Tauromachie et traditions du sud », rencontre avec les auteurs, tables rondes, expositions … Chaque année depuis 18 ans, la littérature taurine s’invite chaque été en Roussillon. Le prix Feria est attribué à cette occasion pendant les fêtes de Millas. Marion MAZAURIC, fondatrice du Prix Hemingway et des Editions « Au Diable Vauvert » , qui comptent à son catalogue plusieurs livres taurin , est la lauréate 2016.

 

Marion Mazauric, invitée d’honneur de cette nouvelle feria du livre  se passionne depuis toujours pour la culture taurine. Cavalière, elle possède plusieurs chevaux de race portugaise et intervient dans les arènes en tant qu’alguazil durant les corridas Elle apprécie le rock, la musique sacrée, et les peintres tels que Matisse et Picasso. Marion Mazauric est membre fondatrice des associations taurines El monosabios, Aficionados practicos et Pena Lea Vicens. De 2004 à 2006, a participé aux travaux du groupe Orfeo sur le travail artistique et les politiques culturelles, animé par Michel Mirandon au Commissariat au Plan. De 2008 à 2011, membre de la commission d’attribution du label LIR (Librairie Indépendante de Référence) près la Direction du Livre pour le Ministère de la culture. Nommée Chevalière des Arts et Lettres en juillet 2008. Adoubée Chevalière de l’ordre National du Mérite en juillet 2014 par Paul OTCHAKOVSKY-LAURENS, à Vauvert, elle a publié un livre d’entretiens avec Agnès OLIVE, en 2010 , « Conversations au soleil » (Ed. La Belle bleue).

 

Antoine Martin est né en 1955. Romancier, nouvelliste, traducteur d’espagnol, de catalan et d’italien, il applique un style brillant et un humour sans faille à la recherche d’une littérature qui ne se prend pas au sérieux. On lui doit quelques joyaux domestiques, tels que Le sapeur Pompée et la grande échelle Maryse ou Le Chauffe-eau, premier volume d’une histoire de l’Humanité en trois volumes, dont Juin de Culasse est le deuxième acte. Il a été lauréat du Prix Hemingway en 2009. Après La Cape de Mandrake, Produits carnés est son second recueil de nouvelles taurines au Diable vauvert.

 

Ancien élève à l’ENS, aujourd’hui professeur de culture générale à SupAéro Toulouse, Yves Charnet est à la fois poète et critique. C’est un spécialiste de Baudelaire, auquel il a consacré un livre. La tauromachie est pour lui matière poétique par excellence : Miroirs de Julien L. poursuit ainsi le travail de regard et questionnement entrepris avec les Lettres à Bautista (La Table Ronde). Pour succomber à la splendeur de ses phrases, à ses fulgurances poétiques, il faut accepter une totale impudeur, une façon crue de livrer sa vie d’errance sentimentale. Et adorer comme lui les dieux de la chanson populaire ; Nougaro, bien sûr, dont il fut l’ami proche durant 23 ans, mais aussi Sardou, le mal aimé des intellos, et Lama, colosse au cœur qui saigne. Autant de passerelles qu’on emprunte, passagers d’un navire qui cingle et qui tangue, dans le livre «Quatre boules de jazz», journal intime d’Yves Charnet.

 

Jean-Paul Didierlaurent vit dans les Vosges. Nouvelliste exceptionnel lauréat de nombreux concours, trois fois finaliste et deux fois lauréat du Prix Hemingway, Le Liseur du 6h27 est son premier roman. Des éditeurs de 25 pays, jusqu’en Corée et en Russie, ont acheté les droits de son livre. Ses personnages au quotidien peu réjouissant sont ouvriers, employés, handicapés, personnes âgées. Son succès tient surtout à l’histoire de Guylain Vignolles, amoureux des mots, employé aux manettes d’une machine à pilonner les livres invendus, sous les ordres d’un supérieur infect. Il sauve les feuilles non broyées et, tôt le matin, les lit à voix haute dans le RER. Un jour, il tombe sur le journal intime d’une « dame pipi », caché dans une clé USB. Il décide de retrouver l’auteur. Drôle, touchant, onirique, surprenant, ce roman débusque l’humanité dans la misère, la poésie dans l’accablement. Jean-Paul Didierlaurent a publié en 2015 chez le même éditeur un premier recueil de ses nouvelles, Macadam.

 

 

Programme de la FERIA du Livre 2016  samedi 6 août

Patio de l’hôtel de Ville de Millas (Entrée libre)

– 16h 30  Ouverture du Salon du livre taurin en présence d’Yves Charnet, écrivain et président du Prix Feria, Marion Mazauric,  lauréate du prix Feria 2016 et plusieurs auteurs des éditions Au diable Vauvert parmi lesquels JeanPaul Didierlaurent et Antoine Martin.

– 17h  Débat sur l’actualité taurine, présentation du Prix Hemingway 2016, lectures et débat autour de Marion Mazauric, Marc Raynaud, picador et Jacques-Olivier Liby, président des Avocats du Diable

– 18h Remise officielle du prix FERIA 2016 à Marion Mazauric.