Bruno Galan (LR/ Les Républicains), maire de Palau-del-Vidre, restera probablement dans la petite histoire de la petite politique locale comme le seul candidat estampillé « Les Républicains » (LR) qui n’aura pas franchi la barre fatidique des 5% à une élection législative.

Du coup, ses frais de campagne ne lui seront pas remboursés.

Celles et ceux qui espéraient une vidéo de sa part pour lancer un appel aux dons « façon Valérie Détresse », pour justement éponger sa dette, vont être déçus car : « Vous rigolez ! Il n’a pas fait campagne ! Ou alors ailleurs que dans sa circonscription. Trois centimes d’euros, c’est ce qu’il a du dépenser au total. Il les trouvera bien pour amortir ses frais d’essence, il n’a pas besoin du parti ».

Ces propos sont ceux d’un élu LR… Ah, l’art et la manière de laver son linge sale en famille : un indémodable, c’est très vintage en politique en Pays Catalan, un grand classique intemporel.

Ambiance !