Si la NUPES, « Mélenchonistes » en tête, n’en finit pas de vociférer contre la politique du Président de la République Emmanuel Macron, qu’elle qualifie de tous les mots et de tous les maux, cela ne l’empêche pas bizarrement d’appeler à voter au 2nd tour de ces élections législatives pour des candidats « Macronistes » ! Comprenne qui pourra.

Ne cherchez plus l’erreur, s’agissant de l’abstentionnisme, la réponse est là et nulle part ailleurs : des appareils politiques pour le moins confus, qui in fine se retrouvent sur le même bout de gras, à trinquer en coulisses à leur santé, après nous avoir fait croire, la main sur le coeur et avec une sacrée complicité médiatique, qu’ils étaient absolument et totalement différents les uns des autres. Foutaise !

Ne soyons pas NUPES – c’est ici une image et pas une consigne de vote -, Emmanuel Macron (et les siens), au bout du compte, au soir du dimanche 19 juin 2022, aura sa majorité politique à l’Assemblée nationale. Vous pariez combien ? Et cela, grâce à qui ?

Ce jeudi soir, où il animera sa dernière réunion publique, au Boulou, en tant que candidat sur la 4e circonscription, le député sortant « En Marche! » Sébastien Cazenove (Majorité présidentielle/ Ensemble/ LaREM) pourra compter, notamment, sur l’ensemble des forces de gauche et de l’extrême gauche.

A ce sujet, les communiqués de presse s’enchaînent et se déchaînent, qu’ils soient rédigés au nom des fédérations départementales du PCF, du PS ou du NPS, sont on ne peut plus clair : « faire barrage, battre les candidats du Rassemblement National (RN) » ! Un point (d’exclamation en l’occurrence) c’est tout. Ils sont formidapples. Et surtout étonnants.

Comme si les électeurs n’avaient pas de cerveau pour évaluer, pour peser le pour et le contre, pour argumenter, pour réfléchir tout simplement. Et pour en arriver là, c’est toujours la même rengaine, depuis les années 80 : le FN hier, le RN aujourd’hui : « Des fachos nauséabonds, racistes », etc.-etc. On connaît la chanson, mais okazou il est de bon ton à chaque élection d’en remettre une couche. C’est pas la fin du disco, loin s’en faut !…

Grand seigneur, et alors qu’il est sur cette 4e circonscription des P-O le tombeur de la NUPES, Alexandre Reynal, vice-président du Département66 et 1er secrétaire du PS des P-O, dans un communiqué* signé de la fédération catalane socialiste appelle à « utiliser le bulletin de vote « Ensemble – La République En Marche » pour faire barrage à l’extrême-droite ».

Avec un peu de chance, et beaucoup de couleuvres vallespiriennes avalées, exceptionnellement, ce jeudi soir, à 19H, à la salle Claude Peus du complexe sportif Les Echards, au Boulou, Alexandre Reynal pourrait se retrouver (si il y allait), aux côtés de ses meilleurs ennemi(e)s qui auraient déjà acté leur présence à ce spectacle politique unique et gratuit : Marie Costa, la tombeuse d’Alexandre Reynal en 2020 à la mairie d’Amélie-les-Bains-Palalda), Antoine Parra, le maire d’Argelès-sur-Mer et président de la communauté de communes Albères- Côte Vermeille – Illibéris (CC-ACVI)… et tant d’autres fidèles parmi les infidèles, et vice-versa.

 

L.M.

 

*Fédération catalane du PS.- « Dimanche dernier, lors du 1er tour des élections législatives, 189 231 électrices et électeurs du département des Pyrénées-Orientales ne se sont pas allés votés. Nous le regrettons et cela nous interpelle. L’absence d’offre politique correspondant aux attentes de nos concitoyens favorisent l’abstention à chaque élection.  Alors qu’une partie de la droite ne cache plus sa proximité avec le Rassemblement National, nous appelons les électrices et électeurs attaché(e)s aux valeurs de la République à voter dimanche 19 juin pour empêcher l’élection de députées d’extrême droite. Sur la 3e circonscription, la Fédération catalane du Parti socialiste appelle à voter pour Nathalie Cullell, candidate de la NUPES, et demande à tous les républicains et démocrates de voter pour elle. La Fédération catalane du Parti socialiste, appelle, sur la 1re, 2e et 4e circonscription, à utiliser le bulletin de vote « Ensemble ! – La République en marche » pour faire barrage à l’extrême droite ».

*Communiqué de presse du PCF…

Communiqué de presse (1)