Ce mardi 24 mai, Rita Peix-Vallot (titulaire) et Brice Lafontaine (remplaçant), candidat sur la 1re circonscription des P-O aux prochaines élections législatives générales (12 & 19 juin 2022), ont tenu une conférence presse au cours de laquelle ils ont déroulé leur programme : « Nous sommes la seule candidature qui porte les intérêts du territoire », ont-ils réaffirmé. Extraits…

 

« La candidature d’Unitat Catalana s’inscrit dans une coalition Régions et Peuples Solidaires, qui est une fédération de partis français dit régionalistes. La fédération a déjà plusieurs députés élus et prétend augmenter sa présence à l’Assemblée Nationale. Unitat Catalana avait été créée pour unir les sensibilités autour d’un projet politique. La candidature avait recueilli un certain succès mais depuis, d’autres mouvements locaux se sont constitués. C’est donc la première fois depuis de nombreuses années que les mouvements catalans se sont entendus pour être répartis sur différentes circonscriptions. Oui au Pays Catalan est présent sur les trois autres circonscriptions, Unitat Catalana est présente sur la première. Unitat Catalana est également membre de l’Alliance Libre Européenne (EFA) qui est un groupe d’Eurodéputés engagés pour des territoires plus forts au seins d’une Union Européenne plus forte également. Par ailleurs, un accord nous lie avec le parti Junts per Catalunya, connu pour être le mouvement du président Carles Puigdemont.

 

« Un projet socle duquel découlent de nombreuses avancées. Rita Peix-Vallot et Brice Lafontaine s’engagent pour porter un projet de collectivité territoriale unique. L’objectif est simple : que notre département devienne une “Collectivité Territoriale à statut particulier” regroupant les compétences de la région, du département et des EPCI.

-Est-ce possible ? Oui, c’est permis d’abord par la Constitution (art. 72) qui reconnait les collectivités territoriales à statut particulier, ainsi que par la loi de différenciation territoriale, permettant aussi l’octroi de compétences étendues. Ces collectivités existent d’ailleurs déjà : la Corse est une collectivité à statut particulier bien connue, les Métropoles (Lyon, Marseille, Paris…) ont également ce statut. Ou encore la Collectivité Européenne d’Alsace qui a su profiter de l’objectif de différenciation territoriale.

-Pour quoi faire ? Le nom : nous pourrons enfin décider du nom de notre territoire. Finies Occitanie et Pyrénées-Orientales, nous soumettrons à référendum un nom correspondant au territoire : catalan.

-L’économie : nous ne dépendrons plus de Montpellier ou Toulouse. Il s’agit probablement de l’avancée la plus significative qu’il est difficile de résumer. Le fait de gérer localement les recettes (notamment taxations/impositions, dotations de l’Etat et fonds européens) augmenterait grandement la capacité de financement. Par exemple : nous ne financerons plus le tram ou l’Arena de Montpellier, ou les pôles économiques de Toulouse, alors que nous sommes les plus pauvres de la région “Occitanie”. Actuellement nous donnons plus au reste de la région que nous ne recevons. Quelle est cette logique qui transfère l’argent du territoire le plus pauvre aux territoires les plus riches ? Comment s’en sortir avec un tel fonctionnement ? Nous pourrons mener nos propres politiques de développement économique, évidemment concertées avec nos voisins, que ce soit du Nord ou du Sud.

-Les transports : nous pourrons enfin avoir une réelle politique de développement en fonction de nos intérêts et non plus subir les décisions régionales (train jaune, réseau de trains du quotidien, bus, rocades…).

-L’éducation : nous déciderons ici où et comment développer les collèges et lycées. Nous pourrons
avoir une politique volontariste dans le développement et le soutien des écoles qui enseignent le catalan et en catalan.
-La culture : nous ne dépendrons plus de l’Occitanie pour décider quelle politique culturelle mettre en
place. Cela signifie que nous pourrons développer les créations et événements locaux avec un plus fort soutien.

 

Pour aller plus loin. Nous ne sommes pas que régionalistes, nous avons le projet le plus travaillé de tous les candidats.
Retrouvez l’essentiel de nos propositions sur notre site : peix-lafontaine.com