(Communiqué)

 

 

-« A partir du mercredi 17 février 2021, l’antenne barcarésienne de l’association « Stop Violences 66 » apportera une aide psychologique et juridique pour trouver des solutions aux femmes victimes de violences conjugales

 

 

Sensibles à cette cause, la municipalité a permis l’installation de l’association, dans la salle polyvalente au 1er étage de la résidence Les Ateliers. Le maire Alain Ferrand ainsi que Martine Gisolo Angli, conseillère municipale en charge du projet, ont fait le nécessaire pour accueillir les fondatrices de l’association, trois avocates fortes d’une expérience de dix années au barreau des Pyrénées Orientales. Ces professionnelles sont confrontées chaque jour aux cas de violences faites aux femmes, une triste réalité amplifiée par la situation que nous vivons avec la crise de la COVID-19.

Trois fois par semaine, l’association qui lutte contre les violences faites aux femmes s’appuiera sur une équipe pluridisciplinaire pour informer sur les droits et les démarches à entreprendre. Le lieu se veut accueillant avec un espace cosy également prévu pour les enfants, le temps de se renseigner et de lancer ses démarches administratives.

« Beaucoup de femmes victimes de violences n’osent pas sortir de cette spirale infernale et ne quittent pas le domicile familial par peur des représailles ou parce qu’elles ne connaissent pas leur droits. », précisent à l’unisson Laetitia Aguilar-Garcia, Eve Bernole et Céline Piret : « L’Association Stop Violences 66 permet par le biais de ses permanences une prise en charge immédiate et complète. » Il est temps de dire Stop aux violences ! ».

 

Horaires des permanences sans rendez-vous :

-Le lundi, sur rendez-vous ;

-Le mercredi et le vendredi, de 14h à 17h.

-Contact@stopviolences66.org

-Renseignements et rendez-vous au 06 43 62 59 78

Accueil – Stop Violences 66

Résidence Les Ateliers, 2 avenue des Corbières, 66420 Le Barcarès

 

 

Légende photo : « Ce vendredi 12 février Laetitia Aguilar-Garcia, (à droite) et Eve Bernole (à gauche) ont terminé d’aménager leur antenne barcarésienne, avec le soutien de Daniel Henric, adjoint à la Sécurité et de Martine Gisolo-Angli, conseillère municipale en charge de l’égalité hommes-femmes (au centre). »