Par solidarité avec la famille, les amis et les collègues professionnels de l’enseignant, âgé de 47 ans, décapité, hier, en pleine rue, à Conflans-Sainte-Honorine (département des Yvelines, région parisienne), la rédaction de Ouillade.eu a décidé de publier les caricatures de Mahomet diffusées par le journal Charlie Hebdo, et que le professeur d’histoire-géographie en question, sauvagement assassiné, avait eu l’occasion de montrer pour les recontextualiser lors de cours d’instruction civique consacrés à la Liberté d’Expression.

Le professeur a été tué à trois cents mètres seulement du collège du Bois d’Aulne. où il exerçait. L’auteur présumé des faits, âgé d’une vingtaine d’année à peine, a été abattu dans la commune voisine d’Eragny. Pour avoir osé décrypter la démarche rédactionnelle de Charlie Hebdo dans le cadre d’un cours sur la Liberté d’expression, l’enseignant en question avait reçu des menaces. Neuf personnes sont actuellement en garde à vue, dont des parents d’élèves qui avaient reproché sur les réseaux sociaux le cours en question de l’enseignant…