(Vu sur la toile)

 

 

Troisième dose, passe sanitaire, masques… Ce qu’il faut retenir des annonces d’Olivier Véran
(par Alexis Boisselier – Rédaction du journal Ouest France)
|
Ouest France.- Face à la hausse des contaminations, Olivier Véran a annoncé une série de mesures. Le ministre de la Santé a notamment annoncé l’ouverture d’une troisième dose à tous les adultes, un passe sanitaire renforcé ainsi que le retour du masque dans les établissements recevant du public.

Comme un air de déjà-vu. Ce jeudi 25 novembre, Olivier Véran a pris la parole lors d’une conférence de presse sur la crise sanitaire, flanqué de Jean-Michel Blanquer et Jérôme Salomon. Oui le virus circule à nouveau, il circule vite. Face à la hausse des contaminations au Covid-19, le ministre de la Santé a annoncé une série de mesures.

« Je vous annoncerai ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture des commerces, ni limitation des déplacements », a commencé Olivier Véran. À l’inverse, il a fait des annonces sur la troisième dose, le passe sanitaire et le masque. Voici ce qu’il faut en retenir.
Le point sur la situation sanitaire

Oui la France connaît à son tour une cinquième vague, a déclaré Olivier Véran. Selon le ministère de la Santé, cette nouvelle vague sera plus longue que la quatrième, notamment à cause des conditions climatiques.

Cette vague touche toute la France métropolitaine de façon homogène​, a renchéri le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon alors que le taux d’incidence atteint désormais 193 pour 100 000 habitants. Les personnes aujourd’hui hospitalisées sont essentiellement non-vaccinées​, a-t-il poursuivi.

Jérôme Salomon a rappelé les bénéfices du vaccin qui permet de contenir les hospitalisations. Si nous n’avions pas cette couverture vaccinale, nous serions déjà foudroyés et probablement tous confinés​, a insisté Olivier Véran.

Le ministre a aussi évoqué les nouveaux traitements et notamment la pilule de Merck qui sera disponible en France début décembre pour certains patients.

La troisième dose pour tous les adultes

Le gouvernement a donc tranché : tous les adultes auront la possibilité de se faire injecter une troisième dose du vaccin à partir de ce samedi. Et cela cinq mois, au lieu de six précédemment, après la dernière injection dose.

Jusqu’à présent, seuls les plus de 65 ans, les soignants et les personnes atteintes de comorbidités pouvaient la recevoir. Lors de sa dernière allocution, Emmanuel Macron avait déjà annoncé son extension aux 50-64 ans pour début décembre.

Le gouvernement suit donc la recommandation de la Haute autorité de santé publiée ce jeudi.

« Le vaccin est très protecteur mais son efficacité va diminuer avec le temps​ », a justifié Olivier Véran.

Pour ceux qui ont attrapé le COVID-19, une infection correspond à une injection, a précisé Olivier Véran. Le rappel peut donc se faire cinq mois après la contamination.

Nous avons suffisamment de vaccins​, a voulu rassurer le ministre de la Santé.

La vaccination des 5-11 ans envisagée

Pour la vaccination des 5-11 ans, Olivier Véran a annoncé qu’il allait saisir le comité national d’éthique puis la Haute autorité de santé. Cette vaccination si elle était décidée en France, ne commencerait pas avant début 2022, a-t-il déclaré.

Le pass sanitaire renforcé

Les conditions d’accès au passe sanitaire sont réduites. Le test PCR négatif, présenté par les non-vaccinés, devra être daté de moins de 24h et non plus 72h. Une manière d’augmenter la contrainte et d’inciter les derniers récalcitrants à la vaccination.

« Pour les vaccinés, le passe sanitaire sera aussi conditionné à l’injection d’une troisième dose. Il ne sera plus actif après un délai de sept mois après la deuxième injection »​, a précisé Olivier Véran.

Le retour du masque à l’intérieur

« Nous devons collectivement nous ressaisir »​, a lancé Olivier Véran qui appelle à reprendre les bonnes habitudes qui ont été perdues​. Il a notamment cité l’aération des pièces et le masque.

Depuis la mise en place du passe sanitaire, les établissements recevant du public comme les bars, restaurants ou cinémas avaient la possibilité de faire tomber le masque. Ce ne sera plus une option, les clients ainsi que les personnels devront de nouveau être masqués, selon un décret qui sera pris vendredi.

Les préfets seront aussi habilités à rendre le masque obligatoire pour des événements extérieurs comme les marchés de Noël ou les brocantes. Pour les marchés de Noël, leur accès sera d’ailleurs soumis au passe sanitaire.

Des nouvelles règles dans les classes de primaire

Le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, a enfin conclu la conférence de presse. « Nous allons ajuster notre protocole », a-t-il déclaré, rappelant la priorité d’une école ouverte.

Alors que de plus en plus de classes ferment à cause de cas de COVID-19, le gouvernement a décidé que les classes de primaire ne fermeraient plus systématiquement si un élève est testé positif. Tous les élèves de la classe se feront tester et ceux dont le test est négatif pourront revenir. Ce dispositif est testé depuis plusieurs semaines dans dix départements.

« Cela permet de limiter l’impact en matière de fermeture de classe et de garder le même niveau de protection des élèves​, a justifié Jean-Michel Blanquer. Cette mesure entrera en vigueur dans le courant de la semaine prochaine », a-t-il précisé.