La Rédaction de Ouillade.eu a posé quelques questions à notre expert médical « made in P-O » concernant l’évolution de la pandémie COVID-19…

 

-Ouillade.eu : il ne vous a pas échappé que, dans la pandémie COVID-19 (coronavirus), on ne parle désormais que du vaccin. Qu’en est-il exactement ?

-L’Expert : « Pas d’évolution sur les certitudes de l’ efficacité totale du vaccin, d’ailleurs les autorités se gardent bien de s’engager sur cette pente. Le point essentiel étant la non transmission du virus par les personnes vaccinées. Des questions restent posées également sur les mutations de la COVID ».

-Ouillade.eu : mais encore ?

-L’Expert : « Au début le l’épidémie, les autorités avaient jugé bon de détourner les malades de leurs médecins : des mises en réanimation sans traitement faisant au final des milliers de morts. Le premier Ministre de l’époque (Mr Edouard Philippe) avait dit doctement : « il est plus dangereux de voir son médecin que d’aller acheter une baguette de pain ou un paquet de cigarettes ». C’était bien la première fois que l’on incitait les docteurs à ne pas soigner alors que de vielles molécules médicamenteuses adjointes à du repos en chambre auraient pu éviter bien des tumultes et de bêtises contradictoires dans les décisions gouvernementales.

-Ouillade.eu : nous sommes loin de la formule « mieux vaut prévenir que guérir »…

-L’Expert : « Des milliards dépensés toutes horizons, alors que depuis longtemps, ont été mis en place des budgets Santé visant à privilégier justement le dogme « prévenir plutôt que guérir » inscrit en 2017 dans la campagne de Emmanuel Macron. Mais avant de se fracasser sur les réalités du COVID, cette doctrine a freiné considérablement nos actions dans la production de nos besoins en médicaments et ce dans l’exercice des médecines les plus basiques. Il faut savoir que trouver du « Célestène » à Paris la capitale peut relever d’un parcours du combattant ! Le « Smecta » lui-même étant banni dans certaines revues médicales ! Pour des raisons idéologiques, laborantines, mercantiles et d’égo de petits pédants technocrates, des pans entiers de notre société ont été sacrifiés. Il fallait appliquer à tout prix ces consignes dogmatiques : pas de traitement vous dis-je, on prévient, isole, confine et vaccin. Et donc, un grand ouf de soulagement pour les partisans de l’eugénisme avec l’arrivée de cette vaccination. Mais l’espoir ne sera peut-être que de courte durée tant cette maladie reste bénigne. On imagine avec terreur rétrospective ce qui se serait passé si cette maladie avait été grave… par exemple deux morts pour 100 personnes malades, je dis bien malade et non pas positive ».

-Ouillade.eu : et au final, à l’arrivée ?

-L’Expert : « Certains devront rendre des comptes et pas ceux désignés par le Conseil de l’Ordre des médecins devenu une espèce de tribunal liberticide qui devra lui aussi répondre de sa passivité à l’égard des mensonges d’Etat, des étapes franchies vitesse grand V pour la mise en place du vaccin « libérateur », de l’abandon des soins primaires et de ses complicités dans les politiques de Santé purement comptables. Sans compter les nombreux décès faussement attribués à la COVID ! Un Conseil de l’ordre faible avec les forts, fort avec les faibles.

Pour finir, grippe et gastro sont en net recul, le port du masque en serait-il responsable ? Et si oui, l’on peut craindre qu’il ne devienne pérennisé ».