Relevé sur Facebook…

 

« Parfois les choses avancent alors qu’on ne s’y attendait plus.
Parfois nos récoltes se mettent à germer alors qu’on n’y croyait plus.
Parfois il y a des rencontres inattendues et les étoiles s’alignent…
Il nous suffit alors d’ouvrir les yeux et le cœur. Sans peur.

Cap D’ona dans le Vallespir d’ici début 2023… Nous ne nous y attendions pas mais grâce à la volonté commune de tout un territoire cela semble aujourd’hui possible.

Dans un projet écologique et conscient.
Dans un projet où l’âme, nos valeurs et le collectif l’emporte sur le capitalisme et l’individualisme.

Avec la collaboration des agriculteurs, de la région, de l’Europe, de l’état français, d’une communauté de commune et de tout un territoire uni.
Objectif : Réhabilitation d’une friche, 0 artificialisation, énergie solaire, neutralité carbone, recyclage de l’eau et des bouteilles, plantations en biodynamie, Travail en économie circulaire, conscience collective … Tant d’âme et de coeur …

Hier ma fille de 12 ans m’a demandée « est ce que ça existe une entreprise qui respecte les hommes et la terre, qui réussie? »
Ma réponse est que la réussite n’est pas le fait d être gros ou petit mais de mettre du sens à nos actes et nos vies, du respect dans nos échanges et que chacun avance à son petit niveau en semant une graine pour cette terre. Le reste n’est que tu vent.

Merci À tous ceux qui croient en nous et se sont battus à nos côtés pour réaliser ce rêve commun… Je pense entre autre à notre formidable équipe, à nos clients fidèles ainsi qu’à d’autres communes où nous ne serons pas, qui ont pourtant tant semé avec nous ❤️

Nous croisons les doigts. ENCORE MERCI !
Elodie Pujol
Cap d’Ona

 

 

Réponse de Michel Coste, maire de Céret, président de la communauté de communes du Vallespir
-« Il y a des moments où on sent que les choses avancent, que des paliers sont franchis. Ce soir en Conseil communautaire, nous venons de voter pour accueillir à Céret la Brasserie Cap d’Ona. Un emblème de la production agro-alimentaire. De multiples prix dont celui de « meilleure bière du Monde » obtenu à Bruxelles Une entreprise en plein développement. Des créations d’emploi à venir. Un lien fort avec l’agriculture locale notamment blé et cerises. Un beau montage réalisé avec le soutien financier de l’Etat et de la Région pour réhabiliter les locaux de la Fondation Carla de Lorenzi, bâtiment emblématique qui était à l’abandon après avoir longtemps été le siège d’un des fleurons de l’économie locale. Avec l’accueil à venir de visiteurs et de la vente directe, une attraction qualitative supplémentaire pour le territoire. Un « effet boule de neige » qui va attirer d’autres entreprises. Céret et le Vallespir se réveillent ».