Le préfet des Pyrénées-Orientales communique :

 

 

« La RN-116 a dû être fermée à la circulation au lieu dit Le Pallat sur la commune de Sauto le 3 février suite à un mouvement de terrain d’une ampleur exceptionnelle mobilisant 500 000 m³, suite à la tempête Gloria 

 

Après une phase d’expertise dans l’attente de la stabilisation du massif, la première phase des travaux pour la réouverture de la RN-116 (travaux de sécurisation de la zone la plus haute contre la chute de blocs réalisés par la STAM) s’est déroulée entre le 20 février et le 4 mars.

La sécurisation de la zone aval, indispensable avant la réalisation des travaux de confortement des talus et de la route, est engagée depuis le 18 février. Elle a débuté par une phase de sondages et d’études techniques.

Les travaux, confiés au groupement NGE Fondations/Buesa, ont débuté le 5 mars. Structurés en quatre zones distinctes, ils sont organisés pour permettre la réouverture la plus rapide possible de la RN-116.

A ce jour l’ensemble des travaux préparatoires, approvisionnement des matériels et matériaux, installation de chantier et construction des pistes sont achevés. Les études et essais de clouage sont également terminés.

Les travaux de confortement du mur de soutènement et de la chaussée ont débuté le 12 mars par les démolitions des zones destructurées du mur et de la chaussée et la reconstitution des plateformes.

Le samedi 14, lors des préparations du soutènement préalable au forage des clous, des zones ponctuelles se sont effondrées et ont nécessité la mise en œuvre de béton projeté afin de les consolider avant d’engager la foration des clous.

Ces travaux se sont achevés le 16 mars 2020 sans générer d’incidence sur le planning initial. Parallèlement à ceux-ci, la mise en place des murs de protection des talus amont a été réalisée et les approvisionnements se sont poursuivis ou ont été programmés dans le respect du planning de réouverture annoncé précédemment.

Face à l’épidémie du coronavirus, les entreprises se sont organisées durant le week-end afin d’être en mesure de poursuivre le chantier, mettre en place les dispositions nécessaires pour assurer la protection de leur personnel et faire face au remplacement des compagnons contraints d’assurer la garde de leurs enfants à leur domicile.

Le 16 mars, le Président de la République a annoncé la mise en œuvre dès le 17 mars à midi de nouvelles règles de sécurité et en particulier de confinement pour ralentir l’évolution de l’épidémie.

Ce même jour, 17 mars, l’entreprise NGE Fondations nous a informé que ces règles de confinement généraient des difficultés pour les approvisionnements de matériaux sur le chantier (centrale à béton et fournisseur de barres d’ancrage fermés) qui s’ajoutaient à des quasi-impossibilités matérielles de mettre en place les gestes barrières entre les compagnons lors des phases de réalisation des ancrages. Face à ce constat, l’entreprise NGE Fondations nous a informé être contrainte de cesser toute activité sur ce chantier, comme sur l’ensemble de ses chantiers en France et à l’étranger.

L’impact de cet arrêt sur les perspectives de réouverture ne pourra être évalué qu’à la levée, au moins partielle, des mesures de protection de l’épidémie. Pour tenter d’en limiter les conséquences, les entreprises et la DIR restent mobilisées pour assurer l’ensemble des tâches qui peuvent être assurées en respectant les mesures de protections.

Ainsi les études et la préparation des phases ultérieures du chantier, à savoir des confortements des talus amont à la route nationale sont poursuivies. L’interdiction formelle de franchir les désordres en véhicule ou à pied est maintenue pendant toute la durée d’interruption, compte tenu du danger. La signalisation d’interdiction reste donc maintenue et les dispositifs anti intrusion sur la zone de travaux vont être renforcés pour limiter le risque de franchissement de la zone.

Les services de l’Etat restent pleinement mobilisés pour réduire au maximum la durée des travaux et la gêne occasionnée aux usagers ».

 

 

Rappel des déviations
Si vous venez :

 

1. de Montpellier

● empruntez l’autoroute A 61 à partir de Narbonne puis la A 66 via Pamiers, Foix et la RN-20.

 

 

2. du département des Pyrénées-Orientales via Perpignan

● empruntez soit l’itinéraire plus long ci-dessus.

● soit la RD-117 à partir de Perpignan via Estagel et Saint-Paul-de-Fenouillet puis la RD-118 à partir d’Axat. Il est important de noter que la RD-118 est interdite aux plus de 7,5t.

 

Les dispositifs de transports en commun ont été adaptés par la Région pour prendre en compte la situation exceptionnelle. (Plus d’informations sur le site www.laregion.fr) Accompagnement des territoires impactés Un groupe de travail spécifique a été mis en place entre l’État, les collectivités et les chambres consulaires pour identifier et accompagner les entreprises ou les exploitations impactées par la fermeture. Des réunions avec les entreprises concernées sont organisées dans les différentes zones géographiques impactées, Conflent, Capcir et Cerdagne. La coordination permanente de l’ensemble des acteurs locaux pour limiter l’impact des difficultés engendrées par la fermeture se poursuivra jusqu’à la réouverture de la route nationale.