Rendezvous au théâtre ce jeudi 11 août à 21h. Richard Bohringer est à Collioure, l’affiche de « Traine pas trop sous la pluie », au Square Caloni, véritable théâtre sur la mer.

Sur scène, Richard BOHRINGER réinvente, retrace toute une vie d’écriture, de passions, d’amours et de tendresse. Un voyage au pays de sa mémoire, un road-movie dédié à l’Afrique, aux amis, morts ou vivants, aux femmes, à l’alcool, aux errances. Tel un boxeur sur le ring, l’émotion à fleur de peau, il nous fait voyager au travers de ses propres textes, dans cette atmosphère que lui seul sait créer.

Ce spectacle est comme un vieux compagnon pour Richard BOHRINGER. Il tourne avec depuis plusieurs années mais il le réinvente presque chaque soir. Il s’y raconte au travers de textes extraits de ses livres : des textes qui évoquent son ami boxeur JeanBaptiste Mendy, sa découverte de New York à 20 ans, sa relation avec l’alcool qu’il a cessé de consommer car il dit « je veux que ceux que j’aime cessent d’avoir du chagrin« . Il y a aussi l’Afrique et puis les amis disparus : Bernard Giraudeau, Philippe Léotard et Roland Blanche avec lequel il a joué notamment une pièce de Sam Sheppard, « L’Ouest – le vrai », une pièce qui lui a notamment laissé un souvenir qu’il évoque dans sa nouvelle pièce.

Un spectacle émouvant et drôle

Dans ce spectacle, Richard BOHRINGER est aussi émouvant que drôle. L’humour est présent dans les textes et dans les apartés improvisés qui ponctuent ce seul en scène. Richard Bohringer se dit toujours étonné qu’on lui prête cet humour. « Moi je suis plutôt un mec sombre, donc quand j’entends les gens rire, c’est un vrai bonheur« , ditil. « Je n’ai pas l’impression que ce soit un état naturel, j’ai l’impression que c’est un gros boulot.« 

« C’est céleste, la scène, c’est rédempteur« 

Être sur scène représente aujourd’hui un gros travail pour Richard BOHRINGER, car le comédien revient de loin. Un cancer du système nerveux l’a éloigné des théâtres pendant plus d’un an. La fatigue est encore là mais la scène a pour Richard Bohringer beaucoup de vertus : « C’est céleste, la scène. C’est rédempteur. » Et Richard BOHRINGER fait lui aussi beaucoup de bien aux spectateurs. Difficile de ne pas être touché par cette vie et ces rencontres incroyables.

Entre chaque texte, l’improvisation a toute sa place.
Réservation : Office de Tourisme 04.68.82.15.47