Berthe MORISOT
(1841-1895)

Epouse d’Eugène MANET, le frère d’Edouard et rare femme peintre au sein d’un milieu essentiellement masculin, Berthe MORISOT sera l’amie des peintres de l’époque.

Son amour de la peinture et son besoin de liberté la poussent à s’investir dans la peinture moderne représentée par le courant impressionniste. Sa sensibilité de femme lui permet de développer rapidement une peinture personnelle, caractérisée par un « non-fini subtil « .

« Les formes sont toujours vagues dans les tableaux de Mme Berthe Morisot, mais une vie étrange les anime. L’artiste a trouvé le moyen de fixer les chatoiements, les lueurs produites sur les choses et l’air qui les enveloppe… le rose, le vert pâle, la lumière vaguement dorée, chantent avec une harmonie inexprimable. Nul ne représente l’impressionnisme avec un talent plus raffiné, avec plus d’autorité que Mme Morisot.»