Une journaliste chinoise condamnée à quatre ans de prison après ses reportages à Wuhan sur le Covid-19

Zhang Zhan, une ex-avocate de 37 ans, est accusée de « provocation aux troubles » après un procès de quelques heures à Shanghai (Chine). Elle a été arrêtée après avoir couvert la mise en quarantaine de Wuhan, et a été condamnée aujourd’hui lundi 28 décembre 2020 à quatre ans d’emprisonnement selon son avocat, un an après l’émergence du Covid-19 dans cette ville.

Comme d’autres lanceurs d’alerte, elle accuse les autorités d’avoir masqué la gravité de la pandémie, affirmant que la ville chinoise de Wuhan « vit un véritable cauchemar depuis le début de la pandémie ».

Et pendant ce temps, nos braves journalistes hexagonaux continuent aveuglément (sans vérification des sources) dans les médias français de se faire les porte-paroles officiels des autorités chinoises ! Il faudra bien un jour poser sur la place publique la question du financement de la presse française dans son ensemble…

L.M.