Du côté de Céret, on confirme que les pourparlers avec les organisateurs du festival Les Déferlantes d’Argelès-sur-Mer se déroulent dans les conditions les plus optimistes pour accueillir la prochaine édition dudit festival du 7 au 10 juillet 2021

 

Retour aux sources céretanes pour le festival Les Déferlantes… qui avait succédé au prestigieux festival « Les Méditerranéennes », lequel avait vu le jour dans la sous-préfecture vallespirienne durant la seconde moitié des années 90, avant d’aller s’éteindre sur la plage audoise de Leucate… Air (re)connu : la vie est un éternel recommencement

 

 

Ce n’était donc pas une rumeur, contrairement aux propos et autres démentis tenus jusqu’ici dans les médias : la sous-préfecture vallespirienne était bien sur les rangs, dans les starting-blocks, pour accueillir Les Déferlantes d’Argelès-sur-Mer.

Le dernier obstacle qui demeurerait et qui serait en passe d’être levé concernerait un accord sur un bail emphytéotique avec les propriétaires du château d’Aubiry, nouvelle scène pour Les Déferlantes.

Si les organisateurs des Déferlantes justifient leur départ de Valmy (somptueux parc et château situés sur les hauteurs de la commune d’Argelès-sur-Mer) en prétextant être victimes de leur succès et à l’étroit sur leur site historique… du côté des riverains de Port-Argelès et de certains acteurs de l’économie touristique argelésienne c’est un tout autre son de cloche : l’annonce officielle ce week-end de l’arrêt du festival a plutôt été sabrée au champagne.

 

L.M.