Aïcha Azi, Chevalier de l’Ordre National du Mérite, a été reçue par le sous-préfet de l’arrondissement de Céret, Jean-Marc Bassaget.

 

Le sujet abordé entres autres par les deux personnalités est le manque de carrés musulmans dans le département des Pyrénées-Orientales.
Selon la présidente de l’association franco-algérienne’66*, Aïcha Azi : « Le sous-préfet de l’arrondissement de Céret, Jean-Marc Bassaget, a été très attentif et a très bien compris le besoin urgent de création des carrés musulmans. Nous avons son total soutien. M. le sous-préfet va sensibiliser très rapidement les maires d’Argelès-sur-Mer, Saint-André, Bages et Thuir pour commencer. Quatre communes qui se trouvent dans l’arrondissement de la dite sous-préfecture ».

Aïcha Azi a également été reçue par les collaborateurs du président de la communauté Urbaine Perpignan-Méditerranée Métropole (PMM), Robert Vila, par ailleurs maire de Saint-Estève.

Une rencontre qui a permis une nouvelle fois à la dynamique présidente de l’association franco-algérienne’66 de sensibiliser décideurs et décisionnaires « sur le manque de carrés musulmans dans notre département ».
Les représentants de la métropole Perrpignan-Méditerranée (PMM) ont promis à Aïcha Azi d’effectivement sensibiliser à leur tour les maires des trente-six communes de leur intercommunalité.
L’ association se bat depuis maintenant cinq  ans pour la création de ces Carrés musulmans. D’ailleurs, depuis, des Carrés musulmans ont vu le jour, notamment dans les cimetières des communes de Pia, Elne, Corneilla-la-Rivière, Toulouges et Perpignan (cimetière sud). L’équipe qui s’occupe de ce dossier au sein de l’association franco-algérienne’66 reste mobilisée.

 

*Association franco-algérienne’66 : 52 rue Maréchal Foch à Perpignan.
Fb: association franco algérienne 66
Téléphone : 04 68 59 03 77.